Du junior AA à la LHJMQ

Samuel
Samuel Duranceau-Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'attaquant Raphaël Girard est débarqué au camp d'entraînement comme joueur invité et à la surprise de tous, le petit joueur de 17 ans a réussi à faire sa place avec les Cataractes de Shawinigan.

L'attaquant Raphaël Girard sera utilisé à toutes les sauces par l'entraîneur-chef Denis Chalifoux au cours de la prochaine campagne. (Photo L'Hebdo/Samuel Duranceau-Cloutier)

S'alignant avec l'équipe junior AA de La Baie l'année dernière, Raphaël Girard était prêt à toute éventualité hier midi lorsqu'il a rencontré le personnel d'entraîneurs de l'équipe, qui avait une très bonne nouvelle à lui annoncer. «Je ne m'y attendais pas vraiment. C'est sûr que comme joueur invité, j'étais prêt à n'importe quoi. J'ai connu un bon camp, mais je n'étais pas stressé par la décision qu'ils allaient prendre. S'ils avaient décidé de m'envoyer à La Tuque, j'aurais pris le bon côté de la chose», raconte-t-il.

Il faut dire qu'après avoir reçu son invitation pour le camp, le fougueux attaquant a travaillé fort en gymnase pour avoir de bonnes chances de faire sa place dans le junior majeur. «J'ai eu l'occasion de discuter avec Martin Mondou et j'ai été traité de la même façon qu'un joueur repêché, avec la casquette et le chandail. Lorsque j'ai vu qu'il fondait de l'espoir en moi, je me suis entraîné très fort avec Bryan Savoy, qui était le préparateur des Saguenéens de Chicoutimi. Je me levais à chaque matin avec l'intention de venir ici et de faire ma place».

À 16 ans, Raphaël Girard a joué junior AA, alors qu'il était encore d'âge midget. Cette dernière année l'aura bien préparé en vue de son camp à Shawinigan. «Après avoir été coupé du midget AAA, je me suis rapporté à la formation AA de ma région, mais elle a été dissoute. Dans le BB, personne n'a voulu me prendre et j'ai demandé à l'entraîneur du National de me donner un essai avec son équipe junior, même si je n'avais 16 ans. Ça a été très bénéfique pour moi, car lorsque je suis arrivé au camp, je n'étais pas impressionné pas les joueurs de 20 ans», analyse-t-il.

Un petit joueur qui joue grand

À 5'08 et 158 lbs, le nouveau numéro 66 est loin d'avoir le physique type du joueur de hockey. C'est donc avec beaucoup de travail et d'acharnement que le petit attaquant a fait sa place dans le hockey tout au long de sa carrière. «Dans ma tête, que tu sois un grand ou un petit joueur, l'important c'est le cœur que tu as et le travail que tu mets sur la glace. Je savais que mon travail me rapporterait un jour. Au début, je crois qu'on va me donner un rôle plus défensif, mais je suis prêt à prendre cette chaise-là. Je vais peut-être jouer troisième ou quatrième ligne en raison de notre profondeur à l'offensive, mais je n'ai aucun problème avec ça. Mon but sera d'avoir ma place dans l'alignement et de me pousser sur la glace», affirme l'étudiant en sciences de la nature.

Originaire du Saguenay, Raphaël Girard n'a reçu aucune invitation des Saguenéens. «C'est sûr que ça aurait été plaisant de recevoir une invitation du club de chez nous, mais en même temps, je suis content de pouvoir jouer loin de la maison, car ça va m'aider à prendre de la maturité rapidement. J'ai de la famille à Shawinigan et Québec, alors je vais voir mes proches assez souvent même si je joue à Shawinigan».

Une équipe qui pourrait surprendre

Après quelques semaines dans le vestiaire, Girard sent déjà une bonne chimie entre les nouveaux joueurs de l'organisation. «Je crois qu'il y a de l'avenir dans ce vestiaire. Nous avons une jeune équipe et c'est flatteur de savoir qu'on va nous faire confiance, surtout l'année après la conquête de la Coupe Memorial. On va tout faire pour bien représenter l'équipe et les recrues, on va vouloir prouver qu'on ne sera pas là comme touristes. Je crois qu'on sera bon cette année», raconte le sympathique athlète.

Les vétérans de l'équipe n'ont pas hésité à bien intégrer les nouvelles recrues dès leur arrivée dans le vestiaire. «Il y a un bon esprit d'équipe dans la chambre et les vétérans ne font pas la grosse tête. La semaine dernière, on a tous été déjeuner ensemble et tantôt, on s'en va faire du karting. Il n'y a pas de différence entre les plus vieux et les plus jeunes».

Lieux géographiques: Shawinigan, Junior AA de La Baie, La Tuque Chicoutimi Saguenay Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • robin dallaire
    01 septembre 2012 - 09:05

    Bonjour, Je suis Robin Dallaire, le gerant du National jr. AA de la Baie, Raphael est une tres bonne acquisition pour les cataractes. C'est un petit joueur mais il sait jouer grand. Il n'a pas peur d'aller dans le feu de l'action. Gens de Shawinigan vous allez etre épatté a le voir jouer comme nous il nous a épatté l'an passer. Je suis certain qu'il aura une belle carriere dans le LHJMQ. Le National jr AA de la Baie est derriere toi, Nous irons te voir a Chicoutimi. Bonne saison Robin Dallaire Gerant.