Sections

Mauricie: 1,6M$ pour 13 festivals et événements

Refonte de programme: le financement bondit de 93% dans la région


Publié le 13 juin 2017

Julie Boulet, ministre du Tourisme et députée de Laviolette.

©(Photo TC Media - Myriam Lortie)

ÉVÉNEMENTS. Si l'on se fie à l'augmentation des montants accordés aux différents festivals et événements de la Mauricie, et à la réaction de leurs organisateurs, on comprend que la nouvelle mouture du Programme de développement de l'industrie touristique de Québec est bien accueillie.

C'est précisément un montant 1 630 800$ qui sera réparti entre 13 festivals et événements de la région pour la saison été-automne 2017, comparativement à 844 500$ l'an dernier.

Festival Western de St-Tite 2016
(Photo TC Media - Myriam Lortie)

Cette somme représente une augmentation de 93%, soit un montant de 786 300$, par rapport à la même période l'année dernière. Le montant total comprend un soutien ponctuel de 167 800$ pour les 50 ans du Festival Western de St-Tite.

«Les recettes touristiques engendrées par ces treize événements bénéficieront à l'ensemble de la population de la Mauricie, en plus de contribuer à l'économie québécoise», a notamment exprimé la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet.

L'appui consenti provient de la nouvelle mouture du Programme de développement de l'industrie touristique - Aide financière aux festivals et aux événements touristiques du ministère du Tourisme.

Réactions positives du milieu

Parmi les nouveaux événements en région à être admissibles au programme, on retrouve le Festival de l'Assomption au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, le Festival de la truite mouchetée de Saint-Alexis-des-Monts, la Bataille du Duché de Bicolline à Saint-Mathieu-du-Parc et les Délices d'automne à Trois-Rivières.

Duché de Bicolline
(Photo TC Media Patrick Vaillancourt)

«C'est très important pour nous, ça vient nous aider pour la visibilité», se réjouit Olivier Renard, fondateur du Duché de Bicolline. «Nous sommes dans un milieu plus niché de tourisme d'immersion. Ce soutien pour promouvoir notre activité c'est vraiment un plus. C'est un petit festival qui existe depuis 22 ans, on travaille tout autant… nous sommes très, très heureux d'avoir cette reconnaissance.» Il recevra, pour la première fois, un montant de 21 000$, dont 3000$ serviront au financement d'une étude de provenance de clientèle et d'achalandage touristique.  

Les Défis du Parc au parc national de la Mauricie, le Festivoix de Trois-Rivières le Grand Prix de Trois-Rivières figurent parmi les événements qui ont vu leur financement bondir depuis l'année dernière.

Marie-Josée Gervais
Photo TC Media-Samuel Duranceau-Cloutier

«Je suis tellement contente qu'on nous évalue sur la performance: je sais que nous sommes performants», laisse pour sa part tomber la directrice générale des Défis du parc, Marie-Josée Gervais. «Je voyais d'autres événements recevoir d'énormes montants et nous avions pourtant des résultats semblables, c'était injuste», se réjouit aujourd'hui celle qui bénéficie désormais d'une entente triennale de 41 000$, comparativement à un montant de 7 500$ l'an passé. Cette somme servira notamment créer un partenariat avec l'Europe. «Je compte faire rayonner notre événement à travers le monde.»

Thomas Grégoire, directeur général du FestiVoix, se réjouissait également de cette annonce. Son événement touchera en effet à un montant de 125 000$, comparativement à 75 000$ l'an dernier. Cette somme servira à bonifier la programmation et la promotion du festival.

Un programme qui répond mieux aux besoins?

Le but de cette refonte était notamment de financer de nouveaux événements, d'assurer le financement selon la performance, de soutenir le potentiel de croissance et de favoriser la réalisation de projets innovants des événements et des festivals.

Le programme permet également de soutenir de façon plus marquée la performance touristique et d'encourager les initiatives hors saison et à l'extérieur des grands centres, de privilégier la signature d'ententes pluriannuelles, d'appuyer financièrement la réalisation des études de provenance des clientèles et d'achalandage touristique.

Rappelons qu'en janvier dernier, le gouvernement du Québec annonçait son intention d'augmenter à 110M$ le soutien financier accordé aux festivals et aux événements pour les cinq prochaines années.

«À l'aube de la belle saison, je suis convaincu qu'avec plus de moyens, les événements vont procurer plus de retombées économiques, puisque normalement, pour chaque dollar investi dans notre secteur, il en revient 2,50$ à Québec, sous forme de taxes d'impôts», s'est également réjoui Martin Roy, président-directeur général du Regroupement des événements majeurs internationaux (REMI), dont fait partie le Festival Western de St-Tite et le Festivoix de Trois-Rivières.

Montants accordés en 2017-2018 (et montants reçus en 2016-2017):

Laviolette:

Festival western de St-Tite: Entente triennale de 575 000$ (352 500$) en plus de 167 800$ spécifiquement pour le 50e anniversaire

Trois-Rivières:

Délices d'automne: 24 000$ (0$)

Festival international de DansEncore: 48 000$ (40 000$)

Festival international de la poésie: 83 000$ (66 500$)

FestiVoix de Trois-Rivières: 125 000$ (75 000$)

Grand Prix de Trois-Rivières: Entente triennale de 426 000$ (265 000$)

Trois-Rivières en Blues: 37 000$  (12 500$)

Saint-Maurice:

Bataille de Bicolline: 21 000$ (0$)

Classique de canots
Photo TC Media - Michel Scarpino

Classique internationale de canots de la Mauricie: 29 000$ (9 750$)

Défis du Parc national de la Mauricie: Entente triennale de 41 000$ (7 500$)

Maskinongé:

Photo: L'Écho de Maskinongé

Festival de la truite mouchetée de Saint-Alexis-des-Monts: 13 000$ (0$)

Festival de la galette de sarrasin: 21 000$ (15 750$)

Champlain:

Festival de l'Assomption
(Photo TC Media Patrick Vaillancourt)

Festival de l'Assomption: Entente triennale de 20 000$ (0$)