Cure de jeunesse à l'église Notre-Dame-de-la-Présentation

Patrick Vaillancourt patrick.vaillancourt@tc.tc
Publié le 6 juin 2016
Les œuvres Ozias Leduc de l'église Notre-Dame-de-la-Présentation.
(Photo TC Media Patrick Vaillancourt)

TRAVAUX. Au cours des deux dernières années, le Comité de protection des œuvres Ozias Leduc a mis de l'avant un important projet de restauration de l'église Notre-Dame-de-la-Présentation d'un coût total de 265 626$ grâce à la contribution de nombreux partenaires.

Parmi les éléments majeurs du projet, le système d’éclairage a été complètement renouvelé pour une meilleure mise en valeur des oeuvres et une qualité d’observation grandement accrue, pour les visiteurs. La technologie choisie (DEL) favorise aussi la conservation des oeuvres en n’émettant aucun rayon ultraviolet (UV). Les UV sont néfastes pour la couche picturale des oeuvres d’art. Les qualités environnementales de ce type d’éclairage ne sont pas à dédaigner puisqu’elles supposent une moins grande demande en électricité. Il en découle une économie de coûts, en plus de diminuer considérablement les frais d’entretien, dus à la très grande durée de vie des ampoules. D’autre part, de nouvelles toiles solaires ont aussi été installées puisque celles en place étaient en fin de vie. Ces écrans solaires contribuent aussi à protéger les oeuvres en limitant l’entrée des rayons du soleil et en diminuant l’effet d’éblouissement pour l’observation des visiteurs.

Plusieurs surfaces de plâtre abîmées ont été restaurées durant ce projet. Malheureusement, la canicule survenue à l’été 2015 a causé d’autres bris depuis. «Cette situation démontre bien à quel point la conservation d’un édifice patrimonial est un défi constant. Nous avons à peine terminé un projet qu’il faut déjà penser aux travaux suivants», souligne madame Lise Racine, présidente du Comité de protection.

Le député de Saint-Maurice Pierre Giguère a confirmé l'accompagnement du gouvernement pour des travaux futurs.

Les fenêtres de l’église avaient aussi besoin d’un grand rafraichissement avec la réparation de sections de bois pourri, le changement de carreaux de verre et la peinture de l’ensemble des fenêtres de l’église.

Finalement, l’ajout d’isolant dans les combles améliore la qualité de l’isolation de l’église et a diminué les pertes de chaleur. D’autre part, des modifications au système de ventilation actuel faciliteront son entretien futur et l’ont rendu plus silencieux.

Le Comité de protection des oeuvres d’Ozias Leduc n’aurait pu réaliser un tel projet sans la contribution de partenaires financiers. Dans ce cas-ci, 164 299 $ provenaient du programme d’aide aux immobilisations du ministère de la Culture et des Communications, 20 000 $ de la défunte entente de partenariat en tourisme qui réunissait plusieurs instances régionales dont Tourisme Mauricie et Tourisme Shawinigan, ainsi que le ministère du Tourisme. Une subvention de 30 000 $ a aussi été accordée par la Ville de Shawinigan. Les 51 000 $ restants ont été assumés par la Fabrique paroissiale et le Comité de protection.

La saison touristique prendra son envol le 18 juin prochain. La Caisse Desjardins du Centre-Sud de Shawinigan a confirmé sa participation financière pour les trois prochaines années.