Un outil concret pour stimuler les jeunes

J'entreprends ma réussite en famille


Publié le 29 mars 2017

Sur la photo, on aperçoit l'enseignante à la retraite Line Deschênes, Denis Morin, et devant, Marie Pratte et Xavier Roy.

©(Photo TC Media Patrick Vaillancourt)

ÉDUCATION. La Commission scolaire de l'Énergie et la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan ont présenté un nouvel outil afin de développer des qualités entrepreneuriales auprès des jeunes. Avec un tableau magnétique, les parents peuvent encadrer leur enfant de 6 à 12 ans avec un défi hebdomadaire et pour célébrer la fierté d'accomplir ce défi pour l'enfant.

C'est à l'école Saint-Charles-Garnier de Shawinigan que le projet a été présenté.

C'est une enseignante maintenant à la retraite, Line Deschênes, qui a eu l'idée en 2015 de la conception d'un tableau magnétique afin d'établir des ponts entre l'école, les parents et leurs enfants. «L'objectif est de faire comprendre aux jeunes que peu importe l'âge, on peut avoir des idées. En réussissant le défi de la semaine, les enfants développent une confiance et une fierté d'eux-mêmes. Ça laisse l'occasion aux parents de féliciter leurs enfants. On se sent toujours plus fort quand on reçoit des félicitations», affirme Mme Deschênes.

J'entreprends ma réussite en famille.
(Photo TC Media Patrick Vaillancourt)

Des qualités entrepreneuriales comme l'autonomie, la créativité, ou la débrouillardise sont mises de l'avant avec le tableau magnétique. On aperçoit un enfant sur le tableau, avec différents sacs à dos. Avec le parent, l'enfant détermine son objectif de la semaine, et en l'accomplissant chaque jour, le personnage du tableau monte une marche pour arriver au sommet à la fin de la semaine, et ainsi recevoir une récompense.

Une mère a partagé l'expérience qu'elle a vécue avec sa fille. «Le tableau rend concret ce que l'on tente de transmettre à nos enfants, affirme Élise. L'enfant pour concrètement voir l'évolution de ses efforts. On voit que le concept a été pensé par quelqu'un qui connaît l'évolution des enfants.»

C'est le créateur de Dans la tête de François, Marc Bruneau qui a dessiné le tableau et les accessoires. «Tout est fait à Shawinigan, indique Denis Morin, directeur-conseil de la Commission scolaire de l'Énergie. Les enseignants de nos écoles sont grandement impliqués dans la réalisation de projets entrepreneuriaux qui permettent de persévérer et de réussir à l'école.»

Le tableau magnétique est en vente au coût de 20$ dans plusieurs établissements d'éducation de la Commission scolaire de l'Énergie. En plus de 9 écoles primaires de Shawinigan, l'outil est disponible au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, ainsi qu'au Centre administratif de la Commission scolaire de l'Énergie.

À La Tuque, il est possible de se procurer le tableau à l'école Centrale; pour la MRC de Mékinac, c'est à l'école La Providence de Saint-Tite; pour la MRC des Chenaux, c'est à l'école Notre-Dame. Tandis qu'on retrouve trois points de vente pour la MRC de Maskinongé: à l'école Sainte-Marie de Saint-Boniface, à l'école Villa-de-la-Jeunesse à Saint-Élie-de-Caxton, et à l'école des Boisés de Saint-Alexis-des-Monts.

L'entrepreneuriat à la Commission scolaire de l'Énergie depuis 2009 c'est…

682 projets

12 000 élèves rejoints

175 enseignants formés