Sections

Plus de 56 000 livres donnés en Haïti


Publié le 19 juin 2017

Sur la photo, on aperçoit devant Pierre Larose, coordonnateur du projet du CAPI, Andrée Fugère-Hammond, responsable du CAPI, Jean-Michel Ménard, secrétaire de GRAHN-Mauricie, Samuel Pierre, président de GRAHN-Monde, Geneviève Darguis, directrice-adjointe du CAB Shawinigan, et Serge Aubry, conseiller et maire suppléant.

©(Photo TC Media Patrick Vaillancourt)

GÉNÉROSITÉ. Grâce à un grand élan de solidarité amorcé en 2010 après le terrible tremblement de terre qui a dévasté le pays d'Haïti, l'initiative du Comité d'accueil des personnes immigrantes (CAPI) du Centre d'action bénévole (CAB) de Shawinigan aura permis d'envoyer un conteneur de 56 000 livres à Génipailler-Milot, une commune dans le Nord haïtien.

De passage à Shawinigan, le président du GRAHN-Monde (Groupe de réflexion et d'action pour une Haïti nouvelle) Samuel Pierre à remercier les bénévoles ainsi que tous les gens qui ont contribué à cette collecte de livre.

« Je suis venu pour témoigner de notre reconnaissance au nom de GRAHN-Monde pour ce geste sublime. Nous n'avons pas de bibliothèque en Haïti, c'est pourquoi le plus beau geste que vous pouvez faire à un enfant c'est de lui donner un livre. Vous n'en avez pas donné un, mais 56 000. De plus, l'UQTR a réalisé une collecte, tout comme la Polytechnique de Montréal pour un total de plus de 100 000 livres. Vous avez déclenché un grand mouvement de solidarité », a déclaré M. Pierre.

De plus, Samuel Pierre soulignait que ces livres serviront à meubler la première grande bibliothèque haïtienne qui sera construite en milieu rural afin de créer la Cité du savoir. Un centre de la petite enfance et une école fondamentale seront aussi construits dans la région de Génioailler-Milot.

La responsable du CAPI, Andrée Fugère-Hammond, a souligné que cette collecte n'aurait pas été possible sans l'apport de 43 bénévoles et 18 organismes. « Le temps est à la reconnaissance. Merci pour le soutien de la Ville qui nous a permis d'avoir un entrepôt pour les livres et à toute la population qui nous a permis de dépasser nos attentes. »