De nombreux ovnis signalés au Québec


Publié le 31 mars 2017

De nombreux ovnis signalés au Québec.

©Photo Deposit

C’est encore une fois au Québec que le plus d’objets volants non identifiés (ovnis) ont été signalés en 2016, selon le sondage annuel réalisé par le Groupe de recherche en ovniologie, basé à Winnipeg.

Au total, 1131 signalements d’ovnis ont été rapportés au Canada en 2016, dont 38,5% au Québec, 26% en Ontario et 17% en Colombie-Britannique.

L’an dernier, le Québec avait également été la province ayant répertorié le plus de signalements.

Pour la première fois en 28 ans, soit depuis la première étude du genre menée par le groupe, seuls quatre pour cent des signalements ne pouvaient pas être expliqués. L’auteur de l’étude, Chris Rutkowski, croit que c’est sans doute en raison d’une analyse plus minutieuse des données disponibles.

La forme d’ovni la plus souvent rapportée en 2016 était un simple point de lumière (57%). D’autres formes signalées incluent le triangle (4%), la sphère (9%), le cigare (3%) et la boule de feu (5%). La «soucoupe volante» classique n’a été répertoriée que 48 fois.

Pour ce qui est des «inconnus», tels que décrits dans l’étude, ils incluent notamment «un objet gigantesque en forme de disque avec des projecteurs», aperçu survolant les montagnes à North Vancouver, de même qu’une «grappe d’étoiles» en forme de boomerang qui a traversé le ciel près de St. Thomas, en Ontario.

On note également le cas d’un avion commercial qui est passé bien près de heurter un objet pendant un vol de routine au-dessus de Toronto, le 14 novembre.

«L’équipage a remarqué un objet droit devant lui sur sa trajectoire de vol. L’objet semblait solide, avait un diamètre approximatif de cinq à huit pieds et la forme d’un beigne ou d’un tube intérieur», décrit l’étude.

«Les membres d’équipage en cabine ont subi des blessures mineures lorsqu’une manoeuvre d’évitement a été effectuée. Bien que l’objet n’était pas un ballon et que l’on ait suggéré qu’il s’agissait d’un drone, on a noté que les drones ne peuvent pas voler à cette altitude ni à cette distance.»

L’étude indique que le Bureau de la sécurité des transports a qualifié l’incident de «quasi-collision avec un objet aérien non identifié».

Les rencontres avec des extraterrestres sont en minorité, mais se classent haut dans l’échelle de la bizarrerie.

Parmi celles rapportées, on note le cas d’un homme de Cornwall, à l’Île-du-Prince-Édouard, qui a rapporté qu’un extraterrestre blanc, mince, de deux mètres, avec de longs doigts et vêtu d’un habit noir lui avait parlé dans sa chambre avant de quitter en passant à travers un mur.

Un homme de Lanaudière a raconté avoir été transporté dans un champ et plongé dans une baignoire, «où il était entouré de trois créatures humanoïdes vertes aux grands yeux qui communiquaient avec lui par télépathie».

Les rencontres extraterrestres rapportées ne sont cependant pas toutes aussi intenses. Une personne de Tecumseh, en Ontario, a rapporté qu’un extraterrestre lui a volé ses lunettes de soleil et sa ceinture, tandis qu’un individu de Rimouski a fait un signalement indiquant seulement: «Ils m’ont contacté!»