Ne rangez pas vos bâtons!

Gilles Bourassa redaction_shawinigan@tc.tc
Publié le 5 octobre 2016

Golf

CHRONIQUE. Avec la venue de l’automne, plusieurs golfeurs pensent que la saison est maintenant terminée. Les terrains sont très beaux et la nature extraordinaire. Ce n’est pas encore le temps de ranger vos bâtons mais plutôt de bien s’habiller et d’aller jouer quelques trous.

Certains conseils peuvent aider les golfeurs par temps froid et ainsi leur permettre de jouer le plus longtemps possible. Pour garder sa chaleur, il est préférable de porter plusieurs couches de vêtements légers plutôt qu’un seul vêtement épais. Des sous-vêtements légers, une paire de bottes d’hiver avec de bons bas chauds, une veste en nylon et une tuque sur la tête. Vous voilà prêt à affronter une température froide mais qui vous permettra tout de même de jouer votre 18 trous. Prenez quelques minutes pour vous réchauffer et surtout ne retournez pas à l’intérieur avant de commencer votre ronde. Il est suggéré d’apporter des gants de laine afin de garder une chaleur dans vos mains. N’oubliez surtout pas de respecter les terrains  en réparant vos marques de balles sur les verts et vos mottes de gazon dans l’allée. Beaucoup trop de golfeurs sont négligents à la fin de la saison. Dans la plupart des terrains de golf, « les vegas » sont à la mode ce qui rend la partie plus intéressante et cela fait changement de toujours jouer sa propre partie.

Échos du 19e trou

Félicitations à Danielle Cloutier qui a réussi un trou d’un coup au #2 du club de golf Ste-Flore. Elle jouait en compagnie de Claudette Veillette, Huguette et Marcel Biron.

Une petite visite au club de golf Le Mirage m’a permis de constater que Jonathan Lefebvre n’avait rien perdu de son talent malgré le peu de joutes au cours de l’été. Il a joué 79 en compagnie de Stéphane Gignac, Yvon Lefebvre et de votre humble serviteur avec une partie de golf à oublier en raison de quelques coups «déroutés». Merci à Stéphane qui nous a invités à sa loge pour la joute entre les Cataractes et Victoriaville.

Si vous jouez contre Gérard Milette, petit conseil en passant, car il n’est pas facile de négocier des coups. Richard Boisclair et moi-même avons goûté à sa médecine lors d’une défaite au dernier trou alors qu’il jouait en compagnie de Denis Emond.

Avec l’addition du club de golf Ste-Flore dans la coupe Gilles Bourassa, on se demande vraiment qui l’emportera entre Grand-Mère, le Mémorial  et Ste-Flore. Les trois capitaines Toby Lampron, François Gagnon et Yves Carbonneau ne voudront pas s’en laisser imposer. Les 16 joueurs de chaque club ont certainement fait l’impossible pour aller chercher les grands honneurs. Le tout avait lieu le samedi 8 octobre à Ste-Flore et je vous donnerai les résultats la semaine prochaine.

Je veux souhaiter un prompt rétablissement à l’Optimiste Yvon Lefebvre ainsi qu’à Nicole Gignac.

Voici quelques résultats d’une récente enquête sur le golf: la plus grande cause du jeu lent sur un terrain est le fait que les golfeurs ne sont jamais prêts à jouer lorsque vient leur tour. Une deuxième cause, les golfeurs ne jouent pas sur les bons jalons. Si vous n’êtes pas capables de briser 90, vous n’avez pas d’affaire sur les jalons les plus éloignés. Plus de 60% des gens aimeraient le golf si ce n’était pas si long.

Bonne fin de saison.