Jack St-Onge remporte la ligue… Jack St-Onge

Gilles Bourassa redaction_shawinigan@tc.tc
Publié le 30 septembre 2016

Golf

CHRONIQUE. Mardi dernier se jouait la dernière journée de la ligue Jack St-Onge.

En demi-finale, le duo Yvon Lefebvre/Georges-Étienne Pagé a baissé pavillon contre André Aubin/Michel Boulanger. L’équipe «cendrillon des séries» André Gaillardetz/Jack St-Onge a disposé en prolongation de l’équipe «cendrier» Robert Dupont/Jean Vincent. Il paraît que l’ami Dupont en a fumé tout un paquet durant la joute. Selon les experts, la finale a été à sens unique alors que le duo André Gaillardetz/Jack St-Onge  s’est incliné devant les champions André Aubin/Michel Boulanger. Disons en passant que la meilleure équipe a gagné et que Jack St-Onge aurait même annulé sa réservation au resto pour célébrer sa victoire.

Jack St-Onge veut remercier Annie et Patrick Ladouceur d’avoir permis à 31 joueurs d’aller jouer au club de golf Du Moulin. Félicitations à Michel Filion qui a réussi un trou d’un coup au #16. Ses compagnons de jeu étaient André Desfossés, Gilles Boisvert de Trois-Rivières et André «Le Beignet» Boisvert. Lors de cette journée exceptionnelle, plusieurs se sont posé la question en voyant jouer Michel Boulanger «comment pouvait-il faire partie de l’équipe championne des séries?». Il devrait demander à France de changer son «driver»

André St-Ours qui avait dû mettre fin à sa saison de golf en raison d’une opération à cœur ouvert n’est pas tellement fort mais se porte bien en plus d’avoir perdu quelques kilos. Quant à René Dargis, il est lui aussi revenu en pleine forme. On m’a chuchoté entre les branches que Jean-Marc Robitaille en arrachait beaucoup et qu’il serait probablement un bon candidat au titre de «dentiste» de la saison! Toutefois, il ne serait pas le seul candidat en nomination dont un de ses compagnons de jeu Jean-Guy Roy.

Félicitations à Nicole Vincent, Louise Champagne et Gisèle Davidson d’avoir bravé la température incertaine lors de la partie de golf au Du Moulin. Tout le monde s’attarde à dire que Georges-Étienne Pagé malgré ses 90 ans joue encore très bien avec les bons conseils de son ami Optimiste Yvon Lefebvre. Quant à Marcel Côté qui était membre à Shawinigan-Sud au cours des années ’70, il n’a pas changé et il a toujours le sens de l’humour et un petit sourire en coin qui en dit long. Ne change pas Marcel, les gens t’aiment comme cela. La soirée de fin de saison se tiendra samedi le 8 octobre prochain à L’Érablière Chez Lahaie et le tout devrait débuter à 18h avec remise de trophées aux gagnants(es).

Au club de golf Grand-Mère le 17 septembre dernier, Georgette Bertrand après 50 ans de carrière a réussi son premier trou d’un coup au #5 avec un fer 5. Elle jouait en compagnie de Lucien Dauphinais, Susan et Normand Gingras. Le 20 septembre, c’était au tour de France Paquette de réaliser le même exploit au #17 avec un fer 6. Ses compagnes de jeu étaient Hélène Bellerive, Jocelyne Ricard et Georgette Bertrand.

Ce n’est pas tous les jours qu’un golfeur joue en bas de la normale. Mario Bergeron a réussi «70» au club de golf Ste-Flore alors qu’il jouait en compagnie de Marie-Chantal sa conjointe, Gérald Thiffeault et Réjean Grenier. Bravo Mario!

La coupe «Gilles Bourassa» prendra un nouveau tournant cette année avec l’addition du club de golf Ste-Flore. Le tout se déroulera samedi le 8 octobre prochain au club de golf Ste-Flore à compter de 11h alors que 16 golfeurs de chacun des clubs tenteront de se mériter le titre. Les 6 professionnels Robert Rousseau/Guy Lefebvre de Grand-Mère, Patrick Ladouceur/Jean-François Morand de Ste-Flore et Luc Richard/Gilles Bourassa du Mémorial tenteront de faire un maître lors de cette compétition amicale qui a pour but «un échange entre les golfeurs des 3 clubs». Je vous donnerai plus de détails la semaine prochaine avec les noms des joueurs qui seront présents.

Au Mémorial, Norman Morin a joué «74» et il s’agissait de son meilleur pointage à vie. André Massicotte fait toujours honneur à sa réputation avec des 70,71 ou 72, le pro Luc Richard a joué un autre 68 et un petit 72 avec 15 normales, Richard Boisclair aime dire à tout le monde qu’hier, il avait très bien joué!, la meilleure des chances à Nicole Gignac qui devrait avoir une petite opération à un genoux, Le pro Luc Richard en a eu plein les bras en jouant avec Jean-Jacques Parenteau, Réjean Foisy, Jean-Pierre Trudel, Pierre Paradis voulait changer ses bâtons dans un endroit que je ne peux nommer et voici la réaction du vendeur: «Monsieur, ne changez pas vos bâtons, mais changez votre élan».

Bonne semaine à tous les golfeurs et n’oubliez pas que «le golf révèle votre caractère!»