Les Cataractes remportent un match robuste

Publié le 22 janvier 2017

LHJMQ, PAR MATHIEU TURGEON | Les 9796 spectateurs rassemblés au Centre Vidéotron ont eu droit à un match robuste et défensif dimanche après-midi. L'avantage est allé du côté des Cataractes de Shawinigan, avec une marque de 3-1. Quarante-deux secondes auront suffi aux visiteurs pour se sauver avec les deux points.

N'ayant rien donné aux visiteurs en plus de 45 minutes, les Remparts auront vu Nicholas Welsh et Brabdon Gignac détruire ce qui se dessinait comme une importante victoire de 1-0. «Je trouve ça de valeur, on s'est vraiment donné des chances. Ils [Shawinigan] ont montré pourquoi ils sont en haut du classement», a déclaré l'entraîneur-chef des diables rouges, Philippe Boucher.

Parfait jusqu'en troisième période, le gardien Evgeny Kiselev était déçu de la défaite, en raison de travail acharné de son équipe et lui-même après 40 minutes. «Nous avons joué un bon match, mais il aurait fallu jouer 60 minutes contre une équipe du haut du classement.»

Cet avis était partagé par son coéquipier Olivier Garneau, qui a bloqué de nombreux lancers pour donner une chance au gardien russe. «[Bloquer des lancers] ça fait partie de la "game". Nous avons travaillé très fort pendant les deux premières périodes, mais nous avons eu un relâchement en troisième qui nous a coûté le match.»

L'importance de ne pas abandonner

Après le premier but des Remparts, en début de troisième, les Cataractes n'ont pas abandonné, à la grande satisfaction de leur entraîneur-chef. «Nous avions eu beaucoup de chances en deux périodes. Notre gardien (Zachary Bouthillier) a fait de gros arrêts (18 sur 19 lancers) et j'ai aimé notre façon de réagir, parce qu'on aurait pu abandonner», a dit Claude Bouchard pour expliquer la remontée de son équipe.

Le pilote des Cataractes a tout de même tenu à lancer des fleurs aux Remparts et au gardien Evgeny Kiselev. «Je lève mon chapeau à leur gardien. Même s'ils ont un peu moins de talent que dans les autres années, ils travaillent très fort. On ne s'attendait pas à un pique-nique», a-t-il conclu.

L'histoire du match

Les deux équipes se sont livrées une première période remplie de robustesse, avec notamment deux combats en environ six minutes en début de match. Par la suite, les Remparts sont tombés dans l'indiscipline, offrant deux 5 contre 3 aux Cataractes. Les visiteurs n'ont pas réussi à capitaliser, mais ont tout de même dominé avec 11 tirs au but contre six. Après 20 minutes, c'était toujours 0-0.

Le match robuste et sans but s'est poursuivi en deuxième. Les deux équipes se sont échangé des chances de marquer, mais Evgeny Kiselev (Remparts) et Zachary Bouthillier (Cataractes) sont demeurés parfaits avec des totaux respectifs de 21 et 12 arrêts.

En troisième période, il n'aura fallu que 26 secondes pour que la marque soit finalement brisée. Le huitième de la saison de Christian Huntley a donné les devants aux Remparts. L'avance a duré une dizaine de minutes, jusqu'à ce que Nicholas Welsh déjoue Evgeny Kiselev pour ramener les deux équipes à la case départ. N'étant pas rassasiés, les visiteurs ont pris les devants 42 secondes plus tard, grâce au filet de Brandon Gignac. Les Cataractes ont planté le clou final, dans un filet désert. Au niveau des tirs aux buts, l'avantage est demeuré du côté de Shawinigan, 34 contre 19.

TC Media