Girard joue les héros: les Cataractes ont trimé dur face au Drakkar


Publié le 29 janvier 2017

LHJMQ. Bien que les hommes de Martin Bernard occupaient l'avant-dernier rang du Circuit Courteau, ils ne s'en sont pas laissé imposer à Shawinigan. Le boulet de canon de Samuel Girard, oublié seul dans l'enclave, est venu le clore le débat avec 30 secondes à écouler. Shawinigan l'a emporté 3 à 2.

Les Cataractes terminaient un difficile marathon de trois matchs en trois jours, tandis que le Drakkar disputait un troisième match en quatre soirs. Les deux formations ont été lentes à imposer le tempo, de sorte que le premier tir des visiteurs a eu lieu à la 13e minute de jeu.

La première période s'est soldée sans but, dominée 8 à 3 au chapitre des lancers par les locaux. L'ancien portier des Cataractes, Antoine Samuel, a dû se signaler à quelques reprises devant sa cage.

Baie-Comeau a frappé tôt au début du deuxième vingt alors que Vincent Deslauriers a surpris Zachary Bouthillier avec son 17e but de la saison, dès la 35e seconde.

Les locaux ont répliqué à la 16e minute de jeu alors qu'ils évoluaient en supériorité numérique. Brandon Gignac (15e) a décoché un bon tir dans la partie supérieure pour créer l'égalité 1 à 1, aidé de Cavan Fitzgerald et Cameron Askew.

Troisième période fatale pour le Drakkar

Dans les premiers instants de la période, les Cataractes ont dû écouler trois minutes de pénalité restantes à Mathieu Olivier et deux minutes additionnelles à  Samuel Bucek, quelques secondes plus tard.

À mi-chemin dans la période, Samuel Bucek a remporté la mise au jeu à la droite de Samuel. Samuel Girard a remis à Dennis Yan et son puissant tir sur réception n'a laissé aucune chance au gardien visiteur. Pour Yan, il s'agissait de son 33e but cette saison.

Quelques secondes plus tard, Samuel a réalisé un important arrêt puisqu'à la relance, Gabriel Fortier est parvenu à battre Bouthillier pour ramener les deux équipes à la case départ. Le #35 des Cats avait lui aussi réalisé un bel arrêt avant de voir le Drakkar marquer sur une rondelle flottante dans les airs.

Alors qu'on semblait se diriger vers la période de prolongation, Samuel Girard a reçu une passe parfaite via Samuel Blier, laissé seul, dans l'enclave. Son puissant tir a échappé à Samuel, roulant jusqu'au fond du filet. Voilà le but qui allait faire la différence ce soir!

Entrevues

 «Nous n'avions pas d'énergie mentale, ni physique. On n'avait pas beaucoup d'émotions à jouer ce troisième match en trois jours. Et il n'existe pas de ''pitons'' pour générer de l'émotion! La défensive a bien fait, sans vraiment commettre d'erreur. C'est offensivement que nous avons de la misère dernièrement», explique l'entraîneur-chef des Cataractes, Claude Bouchard.

«On ne peut plus jouer la ''game'' comme l'an dernier. On essaye trop de jeux difficiles, des passes de trop et on ne tire pas assez au filet. (Antoine) Samuel a réalisé un maudit gros ''save'' sur Fiztgerald et ils sont revenus marquer à 4 contre 2. Le match tombait 2 à 2 au lieu de 3 à 1. Mais bon, je n'ai pas senti de panique sur le banc. On joue tellement de matchs à pointage serré.»

Samuel Blier est revenu sur sa grosse mise en échec au deuxième vingt et sur son utilisation en troisième période, lui qui a préparé le but vainqueur.

«On manquait d'énergie et trois matchs en trois soirs, ce n'est pas une excuse alors j'ai voulu réveiller les gars. En troisième, ça faisait du bien d'obtenir ma chance avec Asselin et Gignac. Quand j'ai vu Samuel (Girard) seul devant, c'est certain que j'allais lui remettre la rondelle et il a marqué le gros but.»

Chez le Drakkar, on est satisfait du travail accompli malgré le résultat.

«On est fier parce que les gars viennent de tenir tête à Saint John et maintenant à Shawinigan. C'est un 30 secondes fâchant! On va chercher du positif à tous les matchs et on ne peut pas jeter à la poubelle tout notre travail pour un 30 secondes. Antoine (Samuel) a fait tout un travail et ça prend un gardien comme ça pour avoir une chance de gagner», commente pour sa part Martin Bernard, pilote du Drakkar.

«Je suis tanné de perdre par un but, a lancé Antoine Samuel. Ç'a arrive à 95% du temps! On est compétitif contre les grosses équipes. Je ne comprends pas comment Samuel Girard ait pu marquer, car il y avait le trafic de l'Autoroute-40 devant moi!»

Au total, 3434 spectateurs ont assisté à la rencontre.

Prochains matchs

Shawinigan recevra la visite de Rimouski ce mercredi, à 19h. Samedi, ce sera au tour des Olympiques de Gatineau (à 16h) de s'amener en ville alors que l'organisation des Cataractes procédera au retrait du chandail de l'ancien attaquant de puissance Pascal Dupuis.

Saviez-vous…

 - Samuel Guilbault et Alexis D'Aoust étaient encore absents. Gabriel Denis (2e ronde 2016) prenait place en uniforme.

-          Plusieurs dépisteurs occupaient la passerelle du Centre Gervais Auto pour voir à l'oeuvre, notamment, les espoirs Xavier Bouchard, D'Artagnan Joly et Ivan Chekhovich.

-          L'ancien porte-couleurs des Estacades de Trois-Rivières, Shawn Element, n'était pas en uniforme. Il doit purger une suspension de 6 rencontres.

________________

Photo TC Media - Jonathan Cossette