Sections

Pas de panique à Shawinigan

Martin Mondou impressionné par le travail de Daniel Renaud


Publié le 12 octobre 2017

LHJMQ. Les Cataractes ont amorcé la saison avec une série de 8 revers consécutifs. Le huitième coïncidait avec la fin d'une série de trois matchs en trois jours et l'entraîneur-chef Daniel Renaud a décidé de faire un meeting après le match. Le directeur général des Cats, Martin Mondou, en a même profité pour discuter avec les médias.

            Martin Mondou a été clair, net et précis: pas de panique à Shawinigan!

«C'est spécial pareil! Parfois, on se dit qu'on ne touche pas au ''puck'' ou qu'on se fait ''manger'' sur la patinoire, mais c'est différent dans notre cas. On manque d'opportuniste et ce n'est pas un secret pour personne que nos unités spéciales nous tuent. Je regarde le match à Gatineau, match que l'on a dominé mais qu'on a perdu 7 à 1. Nous avons eu trois situations d'avantage numérique en partant sans être capables de capitaliser. Le gros travail à faire, c'est ça! Et nous allons travailler sur nos ''battles'' pour être un peu plus agressifs», confiait-il.

«Si on se faisait ''manger'' soir après soir, on serait en mode panique. Ce n'est pas le cas! Présentement, on performe mais on a des problèmes avec nos chances de marquer de qualité et ça fait très mal. Ça dépend toujours de beaucoup de facteurs. À travers la ligue, beaucoup de vétérans traînent les équipes et ce n'est pas le cas ici car nos vétérans ne marquent pas de but. Notre gardien numéro un connaît un début de saison difficile. Ça va débloquer et la manière de le faire, c'est de travailler fort et de rester positif.»

Et n'allez pas croire que monsieur Mondou va jeter le blâme à son entraîneur-chef.

«Je regarde le travail que Dan (Daniel Renaud) fait avec les gars et je suis incroyablement impressionné. Je suis tellement déçu que l'on soit dans cette situation. On sait très bien qu'on pourrait avoir une fiche très différente avec le nombre de matchs que l'on a perdus par un but et avec le nombre de matchs où nous avons eu une chance de prendre le ''lead'' sans réussir à le faire», confie-t-il.

«Écoutez, je l'ai vécu il y a quatre ans avec les 11 défaites en ligne. Il y a toujours une façon de s'en sortir et on peut s'en sortir plus fort et grandir là-dedans. Nous allons continuer de travailler pour aligner le meilleur ''lineup'' possible.»

Questionné à propos de sa jeune défensive composée de quatre recrues, le directeur gérant a expliqué que les autres équipes étaient également concernées par cette situation.

«Si on fait l'exercice dans la ligue, il y a beaucoup de défenseurs recrues présentement. Et si vous avez la solution pour ne pas perdre nos défenseurs à 19 ans, vous me la donnerez! Le départ de Samuel Girard, c'est 30 minutes par match qui part au vent, mais les gens ne réalisent pas ça. Ils ne réalisent pas l'impact causé à notre équipe!»

 «On a fait des mouvements pour s'améliorer. Jérémy Manseau est notre meilleur marqueur présentement et Charlie Roy va nous aider grandement en défensive. Il faut rester prudent et nous n'allons pas commencer à tirer tous nos choix au repêchage pour améliorer notre équipe. La solution est à l'interne! On regarde nos joueurs au niveau Midget AAA, dont Jérémy Martin, qui attendent l'opportunité et si ça doit passer par là, on va le faire. Nous avons des objectifs précis comme organisation, et si nous ne les atteignons pas, on va trouver la solution pour le faire», ajoute-t-il.

Rappelons que la perte de Samuel Girard aux mains des Prédateurs de Nashville fait mal à la défensive shawiniganaise. L'an dernier, c'est Anthony Beauvillier qui avait quitté l'organisation de la même façon. «Tito» avait forcé la main aux Islanders de New York où il a disputé 66 matchs.
_____________________________________

            Débuts étincelants pour Samuel Girard

Samuel Girard a obtenu une mention d'aide à son premier match en carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Sa passe a conduit au but de Filip Forsberg dans une victoire de 6 à 5 des Prédateurs, à Nashville, face aux Flyers de Philadelphie. Il a disputé un peu plus de 18 minutes de jeu et il s'est également mérité la 3e étoile de la rencontre.