Denisov blanchit les Mooseheads 24 heures après les Sea Dogs


Publié le 12 février 2017

LHJMQ. Troisième présence en trois jours. Ce n'est visiblement pas un problème pour le gardien numéro un de la LHJMQ, Mikhail Denisov. Ce dimanche après-midi, il a blanchi les Mooseheads, à Halifax, 1 à 0.

Le gardien russe des Cataractes a rapidement chassé de son esprit les quatre buts accordés en 23 minutes, vendredi, à Bathurst. Après avoir blanchi les Sea Dogs de Saint John 3 à 0 samedi, Denisov a réservé le même sort à Halifax, repoussant les 28 tirs dirigés vers lui.

Après une première période sans histoire (0-0, 10-10 pour les tirs au but), Brandon Gignac (17e) a été le premier joueur, et le seul, à faire bouger les cordages en début de deuxième période. Aidé de Justin Bernier et Cavan Fitzgerald, le lancer du #28 n'a laissé aucune chance au gardien Alexis Gravel.

Gignac s'est mérité la 3e étoile.

«On est tellement content de la façon dont nous avons joué. Trois matchs en trois soirs dans les Maritimes, ce n'est pas évident, surtout avec le voyagement entre les matchs. Ce n'est pas évident de trouver l'énergie physique et mentale, mais on l'a quand même trouvé. Les gars ont travaillé fort et ont encore joué selon l'identité de l'équipe», témoigne Claude Bouchard, entraîneur-chef shawiniganais.

         «On a été moins menaçant offensivement au fur et à mesure que le match avançait. Leur gardien (Gravel) a fait de gros arrêts en début de match, mais Denisov aussi en a fait. On a réussi à compenser le manque d'énergie. On s'est bien appliqué défensivement. Au final, c'est une récolte de 4 points sur 6 et deux matchs par jeu-blanc contre 3 des 5 meilleures attaques de la ligue, alors on peut dire mission accomplie!»

            Pendant que Denisov obtenait la première étoile, Gravel s'est mérité la deuxième, fort de 24 arrêts.

Le prochain match des Cataractes aura lieu mercredi soir, à Shawinigan, face aux Screaming Eagles du Cap Breton.