Un an plus tard: Martin Mondou avait vu juste en Claude Bouchard


Publié le 16 février 2017

LHJMQ. Le 18 février marquera le premier anniversaire d'embauche de Claude Bouchard à la barre des Cataractes de Shawinigan. La fiche de l'équipe shawiniganaise parle d'elle-même: Martin Mondou a frappé un grand coup.

Le 17 février dernier, le directeur général des Cats a congédié son entraîneur-chef Martin Bernard, malgré une fiche de 35 gains et 19 revers.

«Depuis le début du mois de novembre, nous étions moins dans notre identité d’équipe compétitive et travaillante. Ça reste que nous sommes une meilleure équipe que ce nous offrons actuellement. Nous l’avons déjà prouvé. Ce n’est pas une décision axée sur les victoires ou défaites, mais sur le niveau de compétition que nous offrions», avait commenté M. Mondou.

Vous connaissez la suite. Claude Bouchard a remporté 9 des 14 derniers affrontements des siens en saison régulière, avant d'atteindre la grande finale de la LHJMQ face aux Huskies de Rouyn-Noranda.

Ajoutons à ce calcul le dossier actuel des Cataractes: Coach Bouchard présente un dossier de 45 gains, 18 revers en temps réguliers et 5 défaites en surtemps.

«Je suis tellement heureux d'être ici aujourd'hui», a commenté le principal intéressé après la victoire des siens 6 à 5, hier.

«C'est une belle organisation et on connaît du succès. Surtout, je me suis retrouvé dans un marché de hockey. Les fans sont extraordinaires! On ne joue jamais de rencontre en bas de 3000 spectateurs alors ça démontre comment la région est attachée à son équipe. D'autres entraîneurs m'en parlent souvent, d'ailleurs, de la chance que nous avons ici.»

De nouveau cette année, Claude Bouchard pourrait voir son équipe parcourir un bon bout de chemin en séries éliminatoires. Shawinigan pointe présentement au deuxième rang du classement général, à égalité au sommet avec les Sea Dogs de Saint John.

_____________________

En rappel…

Revoici l'article du 18 février 2016 | Par Samuel Duranceau-Cloutier

Reconnu pour le travail et l’acharnement de ses équipes au fil des années, l’entraîneur-chef Claude Bouchard compte bien amener cette culture dans le vestiaire des Cataractes de Shawinigan, une équipe destinée à gagner.

Au lendemain du congédiement de Martin Bernard, Claude Bouchard est débarqué en Mauricie et a pris la route de Baie-Comeau avec sa nouvelle équipe. C’est sur la Côte-Nord qu’il aura sa première discussion avec ses joueurs. «Je suis un fonceur, un gars intense. J’ai toujours aimé les équipes qui travaillent fort. Je suis exigeant envers moi-même et je fais de même avec mes joueurs. L’objectif est de bien préparer ma troupe pour les séries et m’assurer qu’on y entre de la bonne façon. Actuellement, nous n’en faisons pas assez pour espérer gagner. Je vais m’attendre à certaines choses», a-t-il raconté.

Croit-il que le changement de méthode et d’entraîneur auront un impact sur son vestiaire? «J’ai une façon de faire les choses. En point de presse, j’ai dit que ça n’allait pas être à moi de m’adapter aux joueurs, mais aux joueurs de s’adapter à moi. Si j’avais quatre mois, j’aurais peut-être un langage différent, mais nous avons 36 jours avant le début des séries. Nous allons devoir suivre notre plan», a affirmé celui qui a remporté la Coupe du Président en 2001 avec les Foreurs de Val-d’Or.

Entraîneur adjoint avec les Saguenéens de Chicoutimi et pilote en chef des Marquis de Jonquière dans la Ligue nord-américaine de hockey, Bouchard n’a pas hésité à relever le défi qui s’est présenté à lui. «Je veux amener l’équipe le plus loin possible. C’est un beau challenge. Je profite du moment. C’est une belle opportunité pour moi de revenir aux sources. Si je n’avais pas confiance en mes capacités, je serais demeuré chez moi. Je n’étais pas malheureux, mais il y a des moments où il est difficile de passer à côté de quelque chose. Certains dirigent pour gagner et d’autres pour ne pas perdre. Il y a une grosse différence entre les deux. Je suis ici pour gagner. Je ne peux savoir quel sera le résultat, mais je peux vous promettre que nous aurons une équipe qui travaillera fort», a-t-il lancé avec assurance.

Au cours de sa carrière, Claude Bouchard a été adjoint à Benoit Groulx à Gatineau et Éric Veilleux à Baie-Comeau. Avec l’ancien-Cats, il a vécu deux finales de la Coupe du Président. De 2009 à 2012, il a travaillé pour les Élites de Jonquière dans le circuit Midget AAA.

Martin Mondou avait embauché Claude Bouchard le 18 février 2016.