Une troisième surface de Dek au parc Antoine St-Onge

Une fusion entre Dek Hockey Shawinigan et Hockey balle Mont-Carmel


Publié le 2 février 2017

Sur la photo, on aperçoit Stéphane Pouliot, le maire de Shawinigan Michel Angers, Charles Potvin, le président Luc Bédard, Christian Mongrain, et Laurent Bélisle.

©(Photo TC Media Patrick Vaillancourt)

HOCKEY. En conférence de presse jeudi, la direction de Dek Hockey Shawinigan a annoncé la confection d'une troisième surface extérieure de dek hockey au parc Antoine St-Onge, ainsi que la fusion avec Hockey balle Mont-Carmel.

La nouvelle surface de dek au parc Antoine St-Onge nécessitera un investissement de 100 000$. «Nous offrirons aussi un nouveau créneau à Mont-Carmel avec du dek hockey à quatre contre quatre, annonce le président Luc Bédard. Nous réalisons une fusion avec Hockey balle Mont-Carmel afin d'offrir un meilleur service à nos clients. Il y aura ainsi plus d'équipes, et plus de joueurs.»

Dek Hockey Shawinigan devra donc gérer six surfaces: les trois du parc Antoine St-Onge, la surface intérieure ayant nécessité un investissement de 1 M$ sur la rue Burrill, la surface à Mont-Carmel, et l'autre surface intérieure à proximité du Kia sur le boulevard des Hêtres. «C'est important de poursuivre ce qui a été entrepris au cours des dernières années. Nos anciens compétiteurs deviennent nos partenaires», confirme Luc Bédard.

La surface sur Burrill

La ligue de dek pour la surface intérieure sur la rue Burrill a commencé en novembre dernier, et on retrouve une quarantaine d'équipes divisées en six catégories.

«On avait un objectif de 400 joueurs pour cette première année et nous avons atteint cet objectif. Il est à noter que 35% des inscriptions sont des femmes. La fusion et l'ajout d'une surface extérieure nous permettront d'attirer encore plus d'équipes de l'extérieur pour nos tournois», ajoute M. Bédard.

Le parc Antoine St-Onge

Lors de la conférence, le maire de Shawinigan Michel Angers a souligné qu'il était primordial à l'époque de trouver une vocation pour le parc Antoine St-Onge pour qu'il soit occupé. «Avec les joueurs et les familles qui se rendent au parc, ça laisse moins de place pour des personnes qui voudraient faire du grabuge. Aussi, le partenariat avec Mont-Carmel, ça sonne bien à mes oreilles.»

Questionné à savoir si la bâtisse du parc serait rénovée, le maire a rétorqué que c'était dans les plans, mais que les travaux ne se feraient pas sans subventions. «On vient de recevoir la confirmation pour la subvention concernant le projet d'assainissement des eaux du lac à la Tortue, alors je crois qu'on devra patienter encore une autre année.»

M. Angers a souligné qu'il n'y aurait aucun arbre de coupé pour réaliser la troisième surface au parc.