11e Défis du Parc – Nordique: prendre un grand bol d’air frais

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
11e Défis du Parc – Nordique: prendre un grand bol d’air frais
Quelque 1300 jeunes élèves du primaire se sont amusés à l'extérieur au parc national de la Mauricie ces trois derniers jours dans le cadre du 11e Défis du Parc – Nordique. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

SANTÉ. Quelque 1300 jeunes élèves du primaire se sont amusés à l’extérieur au parc national de la Mauricie ces trois derniers jours dans le cadre du 11e Défis du Parc – Nordique.

Ce grand bol d’air frais se poursuivra ce samedi 22 février alors que deux cent Roses prendront part à un triathlon nordique (raquettes, ski de fond et course). Depuis 2014, les Défis du Parc – Nordique ont modifié leur formule pour mettre l’accent sur les jeunes de niveau primaire. L’événement a pris une telle ampleur qu’il est désormais l’un des plus importants du genre au Québec.

«Le volet jeunesse est devenu notre mission avec les Défis du Parc-Nordique. Cet événement démontre l’engagement des Défis du Parc dans sa communauté en lien avec sa mission: partager et promouvoir la pratique d’activités sportives et faire découvrir les attraits de notre extraordinaire parc national de la Mauricie», a souligné Marie-Josée Gervais, directrice générale et fondatrice des Défis du Parc.

L’événement se veut un bel exemple de collaboration avec les intervenants du milieu de l’éducation. La Commission scolaire de l’Énergie est évidemment un partenaire majeur, assurant le transport des participants jusqu’au parc national. Deux autres établissements contribuent aussi au succès des Défis du Parc – Nordique, soit les enseignants et élèves du Département des sciences de l’activité physique de l’UQTR et du Programme Gestion et intervention en loisir du Collège Laflèche. D’ailleurs, la participation des étudiants universitaires depuis quatre ans fait partie intégrante de leur programme d’études.

«C’est le capital humain qui fait que c’est rendu si grand. Sans leur participation, il ne serait pas possible de faire cet événement car mobiliser des bénévoles en hiver, quand il fait – 20 degrés Celsius, ce n’est pas évident», mentionne Marie-Josée Gervais.

Même si le cœur des Défis du Parc demeure ses épreuves sportives automnales, la directrice générale ne pourrait se résoudre à abandonner son volet hivernal. «En tant qu’organisation, nous avons une obligation envers la société. Les Défis du Parc – Nordique, je vois ça un peu comme le principe de donner au suivant», termine Marie-Josée Gervais.

En comptant les élèves, les Roses, les bénévoles, les étudiants de l’UQTR et du Collège Laflèche et les membres de l’organisation des Défis du Parc, ce sont plus de 1800 personnes qui auront été au parc national de la Mauricie du 19 au 22 février.

Info: www.lesdefis.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des