Parce qu’une image vaut mille cœurs

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Parce qu’une image vaut mille cœurs
En fin de journée, Geneviève Trudel a pris la pose avec Éric, Michel et René, trois hommes aux parcours de vie difficiles. «Lors de la remise de leur photo, la magie a opéré. Un René sans mot; un Éric en larme; un Michel tellement reconnaissant. Ces gars-là m'ont fait pleurer», a écrit la photographe sur sa page Facebook en fin de journée le 12 novembre. (Photo : (Photo courtoisie))

GÉNÉROSITÉ. Pour la troisième année de suite, Geneviève Trudel a mis ses talents au service des démunis avec son événement Portraits du cœur.

Un total de 105 personnes, pour 43 photos, ont défilé le 12 novembre dernier devant la lentille de la photographe shawiniganaise dans un studio improvisé à la Boutique du Centre Roland-Bertrand, sur la rue Gignac.

Après chaque séance, chaque personne ou famille recevait sa photo encadrée. «Je suis tellement fier. C’est rare qu’on est les trois ensembles», racontait celle-ci en montrant sa photo où on la voit avec sa fille et sa mère.

«C’est chouette pour une première fois. Quand on n’a pas vraiment d’argent pour faire ça, c’est le fun. Ça fait une belle sortie gratuite. On va mettre la photo dans le salon pour que tout le monde la voit», soulignait pour leur part ce jeune couple dans la vingtaine.

Il fallait aussi voir Éric, Michel et René, trois hommes aux parcours de vie difficiles. Coupe de cheveux, barbes taillées sous les bons soins de l’équipe de coiffeuses, ils sont prêts à prendre la pose devant la photographe.

«Ces gens-là ne se font jamais photographier dans la vie mais c’est facile rendu à moi  parce qu’ils sont au bout du processus. Ils arrivent gênés mais les filles sont habituées. Elles jasent avec eux autres. Quand ils arrivent à moi, ils sont comme gonflés à bloc. Ok, fais ce que tu veux Geneviève.»

Une équipe d’une dizaine de personnes épaule Geneviève Trudel dans l’événement Portraits du cœur: les coiffeuses Isabelle, Jessica et Sabrina; les maquilleuses Bianca et Sandra; Liette à la retouche des photos; Jean-Sébastien, l’assistant photographe; Emy à la gestion des participants; et Caroline, du Centre Roland-Bertrand.

L’événement gagnant en ampleur à chaque année, Spatule et Ganache et L’Étoile Polaire avaient gracieusement fournies des petits plaisirs à déguster aux participants et bénévoles.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des