«Power-Ranking»: les Cataractes en position de séries éliminatoires

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
«Power-Ranking»: les Cataractes en position de séries éliminatoires

Au moment d’écrire ces lignes, les Cataractes de Shawinigan n’ont remporté que 3 de leurs 10 derniers matchs, mais occupent toujours la 16e et dernière place donnant accès à la grande danse du printemps.

Notre chroniqueur, Jonathan Cossette, vous livre son deuxième bilan de type «Power Ranking» de la saison.

1 – Huskies de Rouyn-Noranda 30-7-1 (—)

Les Huskies forment l’une des meilleures équipes au pays avec un gardien en pleine capacité de ses moyens en Samuel Harvey. Ce dernier compte 18 victoires, une moyenne de buts alloués à 2,23 et un taux d’efficacité à .919. Ils en ont profité pour ajouter Louis-Filip Côté (18 points en 17 matchs), en plus du défenseur élite Noah Dobson (1ere ronde LNH). Ce dernier connaissait une saison difficile, mais pourra la relancer en retrouvant Mario Pouliot, l’entraîneur-chef avec qui il vient de remporter la Coupe Memorial…

2 – Voltigeurs de Drummondville 28-8-1 (↑ 1 position)

L’entraîneur-chef Dominique Ducharme est parti, mais les Voltigeurs s’en sortent bien. Outre le retour inespéré de Maxime Comtois, la direction vient de mettre la main sur le défenseur élite Pierre-Olivier Joseph (1ere ronde Arizona 2017). On ajoute Comtois et Joseph aux Joe Veleno (54 pts en 28 matchs), Nicolas Beaudin (29 pts en 25 matchs/+30) et Olivier Rodrigue (23 gains | 2,48) et le gâteau pourrait lever haut lors des prochaines séries éliminatoires…

3 – Mooseheads d’Halifax 26-8-2 (↓ 1 position)

Les jeunes Mooseheads sont maintenant entourés de bons vétérans. Ils viennent d’ajouter les Maxime Trépanier (19 ans : 17 buts et 21 aides en 32 matchs) et Keith Geston (20 ans : 13 buts et 30 points en 30 matchs) à leur arsenal. L’ancien Cataracte, Samuel Asselin, trône au sommet des pointeurs de l’équipe et Alexis Gravel connaît une bonne saison devant le filet avec 19 gains (2.55 | .918). Halifax est mûr pour aller loin…

4 – Drakkar de Baie-Comeau 25-9-3 (—)

Le Drakkar ne dérougit pas, de sorte que le directeur général, Steve Ahern, a décidé d’ajouter six nouveaux joueurs à sa formation dans le but de demeurer parmi les équipes de tête. Le temps nous dira si le pari d’y aller avec deux nouveaux gardiens, soit Lucas Fitzpatrick et Dereck Baribeau, portera fruit. Le vétéran russe Ivan Chekhovich (64 points, dont 32 buts, en 35 matchs) est de plus en plus dominant…

5 – Islanders de Charlottetown 23-10-3 (↑5 positions)

Les Islanders ont remporté 7 de leurs 10 derniers affrontements, mais viennent de se départir du défenseur #1 Pierre-Olivier Joseph, ainsi que des joueurs d’avant Derek Gentile et Keith Getson. Ils ont ajouté de l’expérience en Jordan Maher (4 pts en 3 matchs), tout en rajeunissant la ligne bleue avec Xavier Bernard et Noah Laaouan. Pour espérer aller loin, Matthew Welsh (3,11 | .902) devra lever son jeu d’un cran devant le filet…

6 – Wildcats de Moncton 24-12-4 (↓ 1 position)

Les Wildcats (3 victoires en 11 sorties) connaissent un passage à vide, mais se maintiennent dans le haut du peloton. Et ils n’ont pas trouvé de mines d’or sur le marché des transactions en Charles-Antoine Giguère et Christian Huntley. Moncton devrait continuer d’être guidé par son offensive avec Jeremy McKenna (63 pts), Jakob Pelletier (54), Mika Cyr (46) et Alexander Khovanov (45). Gare à l’Océanic de Rimouski et aux Screaming Eagles du Cap-Breton non loin derrière…

16/18 – Cataractes de Shawinigan 10-24-3 (↓ 1 position)

Les Cats (23 pts) connaissent une drôle de saison. Pourquoi? Parce qu’ils occupent le dernier rang donnant accès aux séries, mais ils se sont creusé un trou en reculant à 7 et 8 points des positions 12, 13, 14 et 15. Ils sont par contre chanceux que les Sea Dogs (19 pts) et le Titan (13 pts) connaissent des saisons difficiles. Or, Saint John se rapproche et il sera intéressant de voir si les hommes de Daniel Renaud pourront s’améliorer davantage d’ici la fin de saison. Il serait fort intéressant de participer aux séries éliminatoires, ne serait-ce que pour donner un peu d’expérience aux jeunes…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des