8 000 km pour parcourir les Maritimes en moto

Par Emilie Tremblay

Jean-Paul Huot et Frida Robichaud, 75 ans, ont fait tourner plusieurs têtes cet été. C’est que c’est plutôt inhabituel de rencontrer sur la route ce couple de Sainte-Élie-de-Caxton… sur leur moto Honda Goldwing trois roues. Pourtant, c’est vraiment ce qu’ils ont fait : ils sont partis pendant six semaines avec leur tente roulotte, en moto à travers les Maritimes. En tout, ils ont parcouru quelque 8000 km.

Faire de la moto, c’est une grande histoire d’amour pour eux deux. Leur premier grand voyage remonte en 1956. Ils étaient alors partis de Trois-Rivières pour se rendre à Moncton, au Nouveau-Brunswick pour se marier. Ensuite, pour leur voyage de noce, ils avaient poursuivi leur route à travers l’est des États-Unis. «Avec les années viennent les responsabilités et l’ajout de membres à la famille, raconte monsieur Huot. C’est pour cette raison que nous avons décidé de vendre notre moto.»

Une cinquantaine d’années ont passé, jusqu’au jour où leur fille Diane s’est achetée une moto. «Ça a rallumé la mèche», se rappelle Jean-Paul. Leur passion était tellement forte, qu’ils sont allés jusqu’à emprunter sur leur maison pour s’offrir une moto trois roues.

Voyage de noce, prise 2

Cet été, ils ont décidé de partir en grand en refaisant un long voyage à motocyclette. «Nous sommes passés en Gaspésie pour nous rendre à Matane, explique Jean-Paul. Ensuite, nous avons parcouru le Nouveau-Brunswick et la Cabot trail, en Nouvelle-Écosse pour continuer vers l’Île-du-Prince-Édouard et les Îles-de-la-Madeleine. On a toujours eu ce goût de l’aventure.» «Nous ne sommes pas le genre de personnes à rester là, à se tourner les pouces», rajoute Mme Robichaud.

Ces amants de la nature avaient plus ou moins un itinéraire. Ils n’ont dormi qu’une seule fois dans un hôtel, le reste du temps, ils arrêtaient leur tente sur un terrain de camping. «Les gens essayaient de savoir quel âge on avait, raconte Frida. Quand ils apprenaient que nous avons 75 ans, ils n’en revenaient pas!»

Des exemples rafraichissants qui sèment le bonheur autour d’eux. «Une dame nous a remercié, continue-t-elle. Elle disait que de nous voir, ça l’aidait à continuer de foncer dans la vie.»

Ce n’est pas terminé pour eux. Encore la fin de semaine passée, ils sont partis, toujours en moto, avec leur fille dans le fjord du Saguenay. «Mes parents sont mon modèle, révèle Diane. C’est un vrai cadeau du ciel de pouvoir faire cela avec eux.» Et puisque c’est une histoire de famille, cet amour pour la motocyclette, leur fils se joint également à eux et d’ici peu, leur dernière fille pourrait s’ajouter au clan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires