À qui la facture?

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
À qui la facture?
L'artère de la 125e Rue de Shawinigan-Sud qui constitue une portion du chemin de détour est lourdement endommagé par la recrudescence de la circulation. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN.  Avec la fermeture du pont des Piles depuis le début de 2022 qui relie l’autoroute 55 à la route 155, le ministère des Transports du Québec (MTQ) n’a pas eu d’autres choix qui de planifier un chemin de détour afin de pouvoir passer de la rive nord à la rive sud de la rivière Saint-Maurice. Une partie de ce chemin de détour traverse certaines parties de la Ville de Shawinigan, dont les infrastructures ne sont pas conçues pour recevoir une affluence accrue de la circulation et des camions lourds. 

Deux secteurs ont lourdement été endommagés avec la recrudescence de véhicules : l’avenue de Saint-Georges à la sortie du pont de Grand-Mère, et la 125e rue du secteur Shawinigan-Sud qui devient ensuite le rang Saint-Mathieu.

Depuis l’annonce de la fermeture du pont des Piles, le MTQ travaille en collaboration avec les différentes municipalités impactées par le chemin de détour.

Si une partie de la route 153 du secteur Saint-Georges a été recouverte d’une nouvelle surface d’asphalte à partir de l’intersection de la route 359 aux frais du MTQ, qu’en est-il pour la réfection des infrastructures appartenant à la Ville de Shawinigan? Qui paiera la note?

Des trous dans la chaussée sont apparus en masse sur la 125e Rue entre l’avenue du Capitaine-Veilleux et le boulevard de Shawinigan-Sud. Il y a deux semaines, la Ville a réparé à deux secteurs des trous qui s’étaient formés devant l’école Félix-Leclerc.

« Depuis le début, on est sur un comité avec le MTQ, alors on est au courant de l’avancement des travaux, commente Andrée-Anne Trudel, agente aux communications à la Ville de Shawinigan. Dans le cadre de ces discussions, une demande a été faite par la Ville de Shawinigan afin que le MTQ s’engage à remettre à niveau le réseau routier local endommagé par l’augmentation de la circulation automobile et du transport lourd. Les discussions suivent leurs cours à cet effet, et on a toujours eu une bonne collaboration du MTQ. »

D’ici à ce que le pont des Piles soit rouvert, c’est la Ville qui surveille son réseau local et qui entame les réfections lorsqu’elles sont nécessaires pour la sécurité des usagers. « On est quand même en attente d’un engagement plus général du MTQ pour le réseau local », ajoute Mme Trudel.

Mariepier Tremblay conseillère en communication au MTQ Mauricie/Centre-du-Québec confirme que lorsqu’il s’agit d’une route provinciale, la responsabilité de l’entretien appartient au MTQ alors que ce sont les municipalités responsables de l’entretien de leur réseau malgré le chemin de détour provoqué par la fermeture du pont. « Le ministère est en constante discussion avec la Ville de Shawinigan et le partage des responsabilités est établi au fur et à mesure pour cette portion de route de la 125e Rue. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires