Ancienne Belgo: un rapport de caractérisation avant la poursuite des travaux

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Ancienne Belgo: un rapport de caractérisation avant la poursuite des travaux
Les ruines de l'ancienne Belgo. (Photo : (Photo L'Hebdo - Bernard Lepage))

SHAWINIGAN.  Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) de la Maurice et du Centre-du-Québec est en attente des résultats d’un important rapport de caractérisation environnemental qui devrait être déposé ce printemps avant d’entreprendre d’autres travaux pour la réhabilitation du site.

Sans surprise, le MELCC n’a reçu aucun retour de l’entreprise propriétaire du terrain, Arctic Béluga. « Le Ministère a l’intention de poursuivre les travaux de réhabilitation requis tant que l’entreprise n’agira pas. Le Ministère s’assurera de prendre toutes les mesures pour récupérer en tout ou en partie les montants utilisés pour réhabiliter ces terrains. À cet effet, un avis de réclamation pour des travaux totalisant 4,6 millions de dollars a été transmis à l’entreprise. Une hypothèque légale a également été inscrite le 17 mars 2021 sur l’immeuble pour ce même montant », indique Sophie Gauthier, conseillère en communication pour la division régionale de MELCC.

En ajoutant les travaux effectués par le ministère des Transports, la facture pour l’entreprise grimpe à plus de 10 M$.

Au cours des travaux effectués pour la réhabilitation du terrain depuis 2019, pas moins de 55 000 tonnes métriques de matières résiduelles ont été retirées du site.

En quoi consiste le rapport de caractérisation environnementale? « Il s’agit d’un rapport de caractérisation environnementale de phase II qui est attendu ce printemps. Une caractérisation environnementale de phase II est réalisée afin de confirmer la présence ou l’absence de contaminants, habituellement en lien avec les risques de contamination potentiels ou réels soulevés lors de l’évaluation environnementale de site Phase I et d’évaluer le niveau de contamination réel. Au terme des travaux, l’étude permet de déterminer si la propriété respecte ou excède les critères applicables établis par le MELCC, en lien avec l’usage d’une propriété et/ou son zonage », précise Mme Gauthier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires