Cérémonie pour un grand citoyen de Grandes-Piles

Cérémonie pour un grand citoyen de Grandes-Piles

Promenade Yvon Fournier.

HONNEUR. Une cinquantaine de personnes étaient présentes dimanche matin au quai municipal de Grandes-Piles afin d’inaugurer la promenade Yvon Fournier, cet homme né dans cette municipalité et qui l’a toujours eu à cœur.

Des membres de la famille de M. Fournier, décédé cette année à l’âge de 94 ans, se trouvait sur place dont son fils Jean qui lui a rendu hommage.

Un arbre a été planté en l’honneur de M. Yvon Fournier, cet homme qui appréciait la nature et les arbres.

Trois coups de canon ont explosé au cours de la cérémonie avec l’implication du 62e Régiment d’artillerie de campagne de Shawinigan.

« La dernière fois que j’ai sorti mon père, nous sommes venus ici sur la promenade. Il se souvenait de toutes les industries qu’il y avait à son époque. Il aimait énormément sa communauté », a exprimé son fils Jean.

Pour le maire de Grandes-Piles Daniel Petit, il s’agissait d’une belle fierté de nommer la promenade au nom de ce grand homme. « M. Fournier est venu au monde ici en 1922 et il a connu une grande carrière comme homme d’affaires. Nous développons Grandes-Piles et la promenade Yvon Fournier sera grandement améliorée au cours de la prochaine année. »

Biographie

Yvon Fournier est né le 24 mai 1922 à St-Jacques des Piles en Mauricie.  Dernier d’une famille de 13 enfants, dont le père Arthur exerça les métiers de trappeur et de cultivateur aux Grandes Piles. Il fit ses études primaires dans son village et son secondaire au collège St-Gabriel de St-Stanislas.

Travaillant dans la forêt, comme ses frères pour payer ses dépenses, c’est tout naturellement qu’il se dirigea à l’École Forestière de Duchesnay où il compléta son cours de mesureur de bois professionnel.

Après quelques années à travailler sur différents chantiers de la Mauricie, il épousa en 1947, madame Monic Bégin de Trois-Rivières avec qui il aura cinq enfants. Son épouse, qui lui fut un support constant et fidèle, est décédée en octobre 2012 après 65 ans de mariage et d’étroite complicité.

En parallèle avec différents emplois qu’il occupe dans la région de Trois-Rivières et à Québec, il achète un terrain et décide d’y planter arbres et arbustes afin d’établir une petite pépinière, la Pépinière des Laurentides Enr. En 1956, dans la jeune trentaine et décidant de voler de ses propres ailes, il se lance en affaires avec une entreprise d’aménagement paysager et d’asphaltage. Son premier contrat important fut l’aménagement paysager du terrain du nouveau Séminaire Sainte-Marie de Shawinigan.

Au début des années soixante, il diversifie ses opérations avec l’application de phytocides le long des corridors électriques de différentes compagnies d’électricité du Québec comme la Shawinigan Water and Power. Le hasard faisant bien les choses, c’est lors d’une importante tempête de verglas au début des années soixante, qu’il fut appelé en renfort pour nettoyer les branches et les arbres morts sous les réseaux électriques dans la région de Montréal. C’est ainsi que débutèrent les  activités d’élagage qui le conduiront  dans les années quatre-vingt à gérer jusqu’à 615 employés éparpillés de Toronto jusqu’aux Maritimes. À son apogée, le Groupe Fournier Ltée possédait une flotte de plus de 250 camions et trois hélicoptères pour l’application de phytocides.

Ayant établi son siège social à Trois-Rivières avec des filiales à Laval, Québec, Ottawa, Toronto et Halifax, cette entreprise deviendra la plus importante dans le domaine de l’arboriculture canadienne. Le Groupe Fournier fut nommé entreprise trifluvienne de l’année en 1986.

Au sein de la SIAQ, monsieur Fournier fut récipiendaire en 1985 du prix Alphonse-Guimont pour avoir démontré l’excellence dans la pratique de l’arboriculture. Quelques années plus tard en 1997, le prix du Mérite arboricole Yvon Fournier fut créé afin de reconnaître avec distinction l’implication et le dévouement à la formation en arboriculture.  Ce prix a depuis été décerné à neuf reprises à des individus ou à des organismes.

Monsieur Fournier fut décoré en 1986, au congrès international de San Antonio au Texas, du « Award of Merit » de la Société Internationale d’Arboriculture, ce qui constitue encore aujourd’hui la plus haute distinction pouvant être remise à un membre.

Le Groupe Fournier servira de modèle d’entreprise auprès de l’industrie arboricole pendant plusieurs décennies, tant du point de vue des innovations qu’elle mettait en place que sur le plan de la vision et de la détermination de son fondateur qu’aucun obstacle ne pouvait arrêter.

Il fut celui qui, pour la première fois au Québec, embaucha des experts afin de développer et diffuser toute une terminologie française et des documents de formation dans le domaine de l’arboriculture puisque les seules références de l’époque étaient disponibles en langue anglaise. Initiative utile puisque les principales écoles en enseignement professionnel s’en sont largement inspirées afin de maintenir et développer depuis des formations pertinentes et reconnues dans le domaine de l’arboriculture.

Poster un Commentaire

avatar