CNESST : le 28 avril, c’est Jour de deuil au Québec

Communiqué

CNESST : le 28 avril, c’est Jour de deuil au Québec
(Photo : Archives)

Le 28 avril, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) souligne le Jour de deuil. Cette journée de commémoration internationale est l’occasion d’honorer la mémoire des personnes décédées ou blessées au travail et de rappeler aux travailleurs, aux travailleuses et aux employeurs l’importance d’agir pour rendre les milieux de travail plus sécuritaires.

En plaçant l’humain au coeur de son message, la CNESST a réalisé une campagne de sensibilisation pour conscientiser les Québécoises et les Québécois aux conséquences des accidents du travail pour les victimes et leurs proches. Elle souhaite aussi promouvoir une culture de prévention durable et inciter les gens à appuyer la cause de la santé et la sécurité du travail.

« Le Jour de deuil est important pour les travailleurs et travailleuses du Québec, car il permet d’honorer la mémoire des victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Il est essentiel de se rappeler que les effets d’un accident du travail touchent également les proches, les collègues et les employeurs des victimes. Toutefois, ces situations sont évitables. En ce sens, la prévention restera toujours le meilleur atout des milieux de travail. À terme, la modernisation du régime de santé et de sécurité du travail mise sur plus de prévention, pour réduire le bilan lésionnel, et ce, au bénéfice des travailleurs et travailleuses », a mentionné Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie.

« Le Jour de deuil est une occasion de se rappeler notre engagement collectif pour la santé et la sécurité en milieu de travail. Particulièrement aujourd’hui, ayons une pensée spéciale pour les travailleurs et travailleuses de la santé. Nous leur devons beaucoup! Continuons à respecter les consignes de santé et de sécurité du travail et à appliquer les mesures sanitaires en vigueur », a ajouté Manuelle Oudar, présidente-directrice générale de la CNESST.

Bilan statistique 2021

En 2021, dans l’ensemble du Québec, 60 personnes ont perdu la vie lors d’un accident du travail, soit 3 de plus qu’en 2020. De plus, 147 personnes sont décédées des suites d’une maladie professionnelle, ce qui représente une augmentation de 31 décès par rapport à 2020. Nous déplorons ainsi 207 décès au total en 2021, soit 34 de plus qu’en 2020.

Toujours en 2021, 93 028 personnes ont subi une lésion à la suite d’un accident du travail, soit 1722 de moins qu’en 2020. De plus, 12 664 personnes ont été victimes d’une maladie professionnelle, une augmentation de 2682 par rapport à 2020. Au total, 105 692 lésions professionnelles ont été recensées, ce qui représente une hausse de 960 par rapport à 2020. Uniquement dans la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, 5 personnes ont perdu la vie lors d’un accident du travail, soit autant qu’en 2020. De plus, 10 personnes sont décédées des suites d’une maladie professionnelle, ce qui représente une augmentation de 5 décès par rapport à 2020. Nous déplorons ainsi 15 décès au total dans la région en 2021, soit 5 de plus qu’en 2020.

Toujours en 2021 dans la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, 7157 personnes ont subi une lésion à la suite d’un accident du travail, soit 114 de moins qu’en 2020. De plus, 1102 personnes ont été victimes d’une maladie professionnelle, une augmentation de 279 par rapport à 2020. Au total, 8259 lésions professionnelles ont été recensées, ce qui représente une hausse de 165 par rapport à 2020.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires