Data center: l’étude de faisabilité bientôt complétée

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Recyclage Artic Béluga (RAB) rencontrera d’ici quelques semaines les promoteurs du centre de serveurs informatiques qui souhaitent s’installer dans l’ancien centre d’expédition de l’usine Belgo.

C’est que ces investisseurs québécois, dont RAB préfère garder l’anonymat pour le moment, auront alors complété leur étude de faisabilité. Pour René Fugère, vice-président de RAB, il ne faut aucun doute selon lui que les conclusions seront positives. «On sait d’avance que c’est viable au niveau des installations mais le défi tantôt, ça sera de convaincre les Google, Facebook et Twitter de ce monde de venir s’installer ici.»

Trois facteurs selon lui jouent en faveur de Shawinigan.

La sous-centrale électrique de la Belgo: la ligne haute tension de 550 volts de l’ancienne papetière est destinée à une utilisation industrielle de très haute capacité.

La rivière Saint-Maurice: un data center comme celui projeté nécessite la présence d’une source d’eau importante à proximité pour assurer le refroidissement des serveurs qui dégagent énormément de chaleur.

Et enfin, Shawinigan: les promoteurs de centres de serveurs informatiques sont à la recherche de ville de taille moyenne moins susceptibles de faire l’objet d’une attaque terroriste que les métropoles par exemple.

Selon René Fugère, si le projet se réalise, il s’agirait du plus important data center au Canada et nécessiterait un investissement de 50 millions$ provenant entièrement du secteur privé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires