De caisse régionale à caisse provinciale

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
De caisse régionale à caisse provinciale
Avant la tenue du vote en septembre dernier, des assemblées d'information ont eu lieu à Shawinigan et La Tuque. Sur la photo, on retrouve Doryne Bourque et Jean-François Trudel, respectivement présidente et directeur général de la Caisse des Technologies de l'information, ainsi que Alexandre Morneau, vice-président de la Caisse d'économie des employés en Télécommunication. (Photo : courtoisie Desjardins)

ÉCONOMIE.  Avec ses points de services à La Tuque et Shawinigan, la Caisse des Technologies de l’information (TI) fusionnera à compter du 1er janvier 2023 avec la Caisse d’économie des employés en Télécommunication qui compte pour sa part trois succursales dans la région de Montréal.

Les 13 000 membres des deux caisses étaient invités à la mi-septembre à se prononcer sur le projet de regroupement qui a finalement recueilli près de 90% d’appuis de ceux qui se sont prévalus de leur droit de vote.

La nouvelle Caisse Desjardins des Technologies sera constituée de 39 employés, avec un actif de 668 millions$ et un volume d’affaires de 1,2 milliard$. Lorsqu’elles s’étaient fusionnées en janvier 2018 pour former la Caisse des TI, la Caisse d’économie Desjardins Laurentide à Grand-Mère et la Caisse d’économie des employés de la C.I.P. La Tuque avaient un actif combiné de quelque 140 millions$.

« Ça fait près de deux ans qu’on travaille sur le projet, souligne Jean-François Trudel, directeur général de la Caisse des TI qui assumera la même fonction au sein de la nouvelle entité. Si on voulait continuer à se développer, il fallait trouver un partenaire qui œuvrait dans le même secteur d’activité. »

La Caisse d’économie des employés en Télécommunication, majoritairement composée d’employés et de retraités de Bell Canada, comptait un peu plus de 6000 membres,  un nombre comparable à celle qui avait ses racines dans le secteur papetier.

« Concrètement, les membres ne verront pas de changement. Nous offrirons les mêmes services-conseils et conserverons nos deux points de service dans la région. L’idée du regroupement, ce n’est clairement pas dans l’objectif de réduire la taille des équipes. Au contraire, avec les technologies de l’information, on est dans le secteur d’activité qui connaît la plus importante progression au Québec », insiste Jean-François Trudel.

Avec l’objectif d’augmenter le nombre de membres, la nouvelle Caisse Desjardins des Technologies a établi des contacts avec des acteurs de l’industrie tels que l’Association québécoise des informaticiens par exemple. « On souhaite devenir »la » caisse dédiée à l’industrie. On veut qu’au lieu d’ouvrir son compte à la Banque Nationale, le jeune TI brasse ses affaires avec notre caisse », explique le directeur général.

Le nouveau siège social de la Caisse Desjardins des Technologies sera basé à Montréal, mais il ne faut pas s’en inquiéter dit Jean-François Trudel. » y a 190 000 travailleurs dans l’industrie des technologies au Québec, dont 70% dans la grande région de Montréal. La nouvelle caisse à un mandat provincial et ça sera plus facile de se faire connaître avec une adresse là-bas plutôt qu’à Shawinigan ou La Tuque. L’important, c’est que notre conseil d’administration est représentatif de la provenance de nos membres et que notre la présidente de la nouvelle caisse, Doryne Bourque demeure au lac des Piles », termine-t-il.

Soulignons que Desjardins compte dix-neuf caisses de groupe ou d’économie telles qu’on les désigne officiellement, un nombre qui passera à 18 à compter du 1er janvier prochain. Les centres de service de la Caisse des Technologies de l’information sont situés dans la Caisse Desjardins de La Tuque et dans l’ancienne Caisse Desjardins de Grand-Mère, sur la 5e avenue.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Johanie Boisvert
Johanie Boisvert
1 mois

Et que devient nos caisse desjardins de shawinigan ?? on se fait dire d’utiliser les guichet zero ssrvice internet juste en face du iga et walmart de shawinigan !on dois se rendre a l’autre bout de la ville pour se voir offrir des services sa devient aussi barbant que la fameuse sqdc qui ferme ces portes apres des greve d’employer a pu finir !