Décès à Saint-Tite: la responsabilité de tous

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Tout comme l’organisation du Festival Western, le maire de Saint-Tite déplore le décès de deux jeunes hommes le 18 septembre dernier mais décline toute responsabilité dans le drame.

«Nous, de notre côté, on a le devoir d’assurer la sécurité des visiteurs dans les rues, mentionne André Léveillé, mais les propriétaires privés qui accueillent des touristes ont aussi un rôle à jouer là-dedans.»

Le maire rappelle que la municipalité possède déjà un règlement qui interdit de dormir dans une voiture stationnée dans les rues mais que celui-ci n’est pas applicable sur les terrains privés. «Nous sommes conscients par contre que des gens peuvent très bien dormir dans des mini-fourgonnettes sans qu’on le sache. On ne peut quand même pas aller vérifier derrière les fenêtres de toutes les autos durant le festival.»

Rappelons que Daniel Giasson et Éric Gilbert, tous deux de Trois-Rivières, ont été retrouvés sans vie à l’intérieur de leur voiture, stationnée sur un terrain privé et dont le moteur était déjà en marche. Selon toute vraisemblance, ils seraient décédés par asphyxie au monoxyde de carbone.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires