Denis Lebel de passage au Festival Western de St-Tite

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Denis Lebel de passage au Festival Western de St-Tite

POLITIQUE. «On n’est pas ici aujourd’hui parce qu’il y a une campagne électorale. On est ici aujourd’hui parce qu’on a toujours été là pour le Festival. Le gouvernement conservateur appuie le Festival depuis qu’on est au pouvoir et ça ne changera pas.» Tels ont été les premiers mots du ministre sortant Denis Lebel lors de son passage à Saint-Tite, samedi matin.

En conférence de presse en compagnie des candidats de la région, M. Lebel a souligné les retombées économiques importantes qui sont engendrées par le Festival dans la région. «Saint-Tite, c’est un rayonnement toute l’année, a-t-il lancé. On sait qu’on s’en va vers les 50 ans de l’événement en 2017 et on sait que c’est une année cruciale pour le Festival. On a toujours été partenaire et on va continuer à l’être.»

«Saint-Tite, c’est très important pour la région, a renchéri Jacques Grenier, candidat conservateur dans la circonscription de Saint-Maurice – Champlain. C’est une appartenance régionale. C’est des centaines de bénévoles. C’est très important. Le Festival, c’est un incontournable, ç’a des répercussions économiques sur toute la région.»

Quant à lui, le directeur général du Festival Western de St-Tite, Pascal Lafrenière, a mis de l’avant l’aide financière apportée par les élus. «On est toujours fiers de la production de notre événement. On est fiers aussi de pouvoir rendre hommage à ceux qui nous ont aidés, peu importe les partis. L’aide nous permet d’aller plus loin, de développer notre festival et notre service à la clientèle.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires