Dernier blitz avant la rentrée

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Dernier blitz avant la rentrée
Le CSSÉ est dans le dernier blitz afin de planifier le transport scolaire des élèves. (Photo : (Photo Jonathan Cossette - Hebdo archives))

SHAWINIGAN.  Avec les 24 profils différents offerts pour les différentes écoles secondaires du Centre de services scolaire de l’Énergie (CSSÉ), il peut s’agir d’un petit casse-tête afin que tous les élèves puissent profiter du transport scolaire.

Il faut savoir d’emblée que le transport scolaire est offert gratuitement le matin et le soir à tous les élèves demeurant à la distance minimale requise de l’école de leur secteur. Toutefois, si un élève choisi une école pour son profil d’éducation, par exemple un jeune demeurant à Shawinigan-Sud qui désire aller à l’école du Rocher pour le basketball, les parents doivent défrayer une somme de 230$ pour le transport matin et soir, à certaines conditions, notamment aux places disponibles et aux parcours existants.

Contrairement à d’autres régions du Québec où l’entente avec les transporteurs arrivait à échéance, celle du CSSÉ est valide jusqu’en 2025. Les parents qui n’ont pas reçu de nouvelles à cet effet devrait être contactés au cours de cette semaine du 22 août par courriel. « On n’a plus de transporteurs qui nous desservent qui ne sont plus dans le portrait, commente Amélie Germain-Bergeron, responsable des communications au CSSÉ. C’est déjà une bonne nouvelle! On a encore des circuits à peaufiner, on est encore à assoir des élèves dans des autobus au moment où on se parle. L’information que j’ai des transporteurs c’est que tous nos élèves seront desservis matin et soir. »

La difficulté pour les parents n’ayant pas obtenu l’information s’explique pour deux raisons. Souvent, il est plus complexe pour le CSSÉ et le transporteur de gérer un élève ayant une deuxième adresse récente à la suite d’une séparation. Aussi, il se peut que la demande de transport optionnelle n’ait pas été faite avant la date limite. « Il y a toutes sortes de situations de cas d’espèce qu’on doit gérer chaque année. Il existe aussi des secteurs comme Saint-Boniface ou Notre-Dame-du-Mont-Carmel où il y a eu une hausse démographique que l’on doit gérer. Les autobus pour Saint-Boniface sont souvent à pleine capacité. Mais les enjeux sont plutôt pour la deuxième adresse », ajoute Mme Germain-Bergeron.

Cette dernière ajoute qu’il existe une augmentation de la clientèle au CSSÉ depuis les cinq dernières années.

La rentrée scolaire se fera le 30 août prochain pour l’ensemble des écoles du territoire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires