Des artisans aux mains habiles et au cœur d’or

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Des artisans aux mains habiles et au cœur d’or
La coordonnatrice Chantal Massicotte en compagnie de trois membres : Michèle Gélinas, Valentina Chernetskaya et Hélène Rheault, la bénévole comptant le plus d'ancienneté dans le regroupement. (Photo : L'Hebdo - Bernard Lepage)

BÉNÉVOLAT.  Au sous-sol de l’église L’Assomption, une véritable ruche de bénévoles s’active jeudi après-midi. Entre le bruit des machines à coudre et du va-et-vient des métiers à tisser, des tricoteuses bavardent tout en enfilant les mailles à un rythme soutenu.

« Le don de soi, ils l’ont à 100 milles à l’heure dans le cœur, complimente Chantal Massicotte en regardant le groupe de bénévoles dont elle a la charge.  Ils ne calculent pas le temps qu’ils mettent là-dessus. »

Depuis 1983, les membres de Les Artisans Mains Habiles – autrefois Mains Habiles Mains Agiles – confectionnent à la main divers objets (lavettes, linges à vaisselle, sacs recyclés, toutous, pantoufles, châles, couvertures de bébé, écharpes, bas de laine, mitaines, tuques, etc.) qui sont ensuite mis en vente à la boutique du Centre d’action bénévole Le Trait d’Union, située juste à côté de l’église.

La vente de ces créations artisanales depuis 39 ans a permis de remettre près de 95 000$ pour la cause du Noël du Pauvre. Tous les jeudis après-midi, les bénévoles sont libres de venir au sous-sol de l’église pour reprendre leurs travaux tout en fraternisant avec les autres membres. « Certains qui ont plus de difficulté à se déplacer travaillent de chez eux. Dans ce cas, nous allons leur porter la fourniture nécessaire et nous rapportons les pièces qu’elles ont terminées », explique la coordonnatrice Chantal Massicotte.

Un homme, une Ukrainienne

Le groupe est composé de 28 bénévoles et la diversité est à l’honneur cette année. Assis sur un banc devant le métier à tisser, Jocelyn Cilse confectionne des sacs recyclés pour le magasinage avec des fils de polyester et des… rubans magnétiques provenant d’anciennes cassettes VHS. Il est venu accompagner sa conjointe Priscille Germain, elle aussi attelée à un métier pour fabriquer des linges à vaisselle, l’un des morceaux qui s’envolent le plus vite à la boutique du CAB.

« J’ai pogné la twist assez vite », sourit le retraité, trop occupé cependant pour parler au journaliste. Plus volubile, sa femme explique qu’elle apprécie se rendre utile pour les autres tout en pratiquant un passe-temps qu’elle aime.

Dans un autre coin, Michèle Gélinas tricote un foulard. Mal voyante, c’est en palpant son tricot avec ses doigts qu’elle s’assure de ne rater aucune maille. « C’est mon ergothérapeute qui m’a encouragée à venir faire du bénévolat ici », explique-t-elle.

À ses côtés, Valentina Chernetskaya suit la conversation des yeux en souriant sans toutefois comprendre. Bien compréhensible pour cette Ukrainienne arrivée dans la région il y a quelques semaines pour y rejoindre sa fille, mariée à un Shawiniganais. « Il y a une belle complicité dans le groupe. Tous se sont présentés à elle. On utilise Google Translate sur notre téléphone pour traduire du français au russe et vice-versa », explique Chantal Massicotte.

« Valentina nous montre ses trucs et on fait pareil de notre côté. Par exemple, elle ne tricote pas comme nous ici. On dirait qu’elle fait ça à l’envers. On a bien ri aussi quand on lui a montré comment on faisait le pain russe au Québec. Elle nous a dit qu’on ne l’a pas pantoute. On a beaucoup à apprendre de gens comme Valentina », lance-t-elle dans un éclat de rire.

Mains Habiles Mains Agiles a vu le jour en 1983 sous l’initiative de Carmen et Royal Dupont. « L’idée de départ, c’était de rassembler des gens habiles de leurs mains et de créer des pièces qu’on donnerait au suivant. On accepte tout le monde ici : les hommes comme les femmes; les très talentueux aux moyennement talentueux. C’est une belle façon de socialiser et de se rendre utile », termine Chantal Massicotte.

La boutique du groupe Les Artisans Mains Habiles est située dans les locaux du Centre d’action bénévole Le Trait d’Union situé au 4393, boulevard des Hêtres à Shawinigan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires