Des cocktails sans alcool… un plaisir non coupable!»

Par superadmin

SENSIBILISATION. Et si boire une consommation sans alcool était aussi intéressant que de se procurer un cocktail alcoolisé proposé par les restaurateurs? Voilà la prémisse du nouveau projet de sensibilisation «Des cocktails sans alcool… un plaisir non coupable!», proposé par la Fondation Katherine Beaulieu.

L’idée est de proposer une quinzaine de cocktails tous plus alléchants les uns que les autres pour inciter les jeunes à consommer «sans culpabilité».

Ce sont cinq restaurateurs de la région (Le Carlito Resto Lounge, le Broadway Pub, Le Trou du Diable, le Zélé et la Brasserie 500 Steakhouse) qui ont embarqué dans le projet en offrant trois recettes de boissons dépourvues d’alcool chacun.

Les cocktails sont disponibles dès maintenant et jusqu’au 12 juillet. Afin d’appuyer la démarche, des sous-verres comportant des phrases de sensibilisation à l’effigie de la fondation se trouveront aussi chez les participants. On invite même les jeunes à propager la bonne nouvelle au moyen du mot clic #plaisirnoncoupable au sein des médias sociaux.

À cela, on ajoute aussi la création d’un livre de 30 recettes de cocktails non alcoolisés, dont les profits iront à la fondation. L’ouvrage est disponible au coût de 20$ dans les cinq établissements ou encore sur le site web de la fondation.

Pour Lise Lebel, présidente de la Fondation Katherine Beaulieu, il s’agit d’un geste concret pour freine le fléau engendré par la consommation d’alcool chez les jeunes.

Une offre rafraîchissante et responsable de cocktails

«Bien que cela touche tous les groupes d’âge, les jeunes affichent les taux les plus élevés (par habitant) de décès et de blessures sur les routes», a-t-elle souligné. Mme Lebel en a profité pour remercier les restaurateurs participants. Elle les qualifier de «courageux» et souhaite que l’initiative serve d’exemple.

Pour la vice-présidente de la fondation Véronique Dargis, il s’est avéré que sortir et ne pas boire était possible, mais complexe. «Ce n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît. C’est difficile de passer au-delà du 7up et du virgin Bloody Ceasar!» En proposant cette campagne, on souhaite rendre plus attrayants les cocktails non alcoolisés et inclure les chauffeurs désignés ou toute personne souhaitant demeurer à jeun lors d’une soirée.

Le nouveau porte-parole de la fondation, le hockeyeur Mikaël Bournival penche aussi de cet avis. «C’est plate de voir tes amis boire dans une soirée et de devoir te contenter d’une bouteille d’eau: ça manque de saveur! Avec les cocktails qu’on propose, tu te sens plus dans la gang et c’est festif», fait-il remarquéer.

Toutefois, il ajoute que les cocktails présentés tendront plus à rejoindre la clientèle féminine «qui a la dent sucrée». Somme toute, «il faut bien comprendre qu’une vie est plus précieuse que n’importe quelle consommation lors d’une soirée».

Même raisonnement pour les corps policiers. «C’est très complémentaire à notre mission. La Fondation nous aide à promouvoir la conduite responsable, donc à jeun. C’est un super beau projet et une belle alternative à la consommation», mentionne Annie Thibodeau, coordonnatrice régionale pour les relations avec la communauté pour la Sûreté du Québec.

D’ailleurs, Mme Thibodeau estime que le projet pilote revêt un caractère intéressant pour être étendu à la grandeur de la province. «Je vais en parler à mes gens et on verra les possibilités!»

À noter que la réalisation de ce projet a été rendu possible grâce à la collaboration du Forum Jeunesse Mauricie (Fonds d’investissement régional jeunesse).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires