Des cotons ouatés et des tuques au profit d’un camp de jour interculturel

Des cotons ouatés et des tuques au profit d’un camp de jour interculturel
La nouvelle collection d'objets promotionnels du SANA de Shawinigan (Photo : courtoisie)

INCLUSION. Le Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Shawinigan lance une collection d’objets promotionnels: cotons ouatés, tuques et sacs réutilisables. La totalité des montants associés à la vente de ces objets servira à financer un nouveau projet: un camp de jour interculturel.

Les nouveaux objets promotionnels sont disponibles sur la boutique en ligne, au www.sanashawinigan.ca. La collection comprend des cotons ouatés sur lesquels on peut lire différents mots d’actualité en lien avec la mission du SANA: « Pour une société inclusive, pacifique et solidaire »; « Sororité, bande de filles »; « Humanité »; « Harmonie ». Des tuques de différentes couleurs sont également offertes, de même que des sacs réutilisables avec la citation: « Faisons de nos différences une richesse, que l’autre n’ait pas la même couleur, qu’il fréquente l’église, la synagogue ou la mosquée, ou qu’il ait un accent, apprenons à aimer nos ressemblances et nos différences. »

Un camp de jour interculturel

Ce camp, qui s’adressera aux jeunes shawiniganais âgés de 10 à 15 ans, se tiendra pendant la semaine de relâche ainsi que pendant deux semaines lors la période estivale 2022.

Comme l’explique le SANA, l’objectif de ce nouveau projet est de former des jeunes ambassadeurs locaux aux enjeux du mieux vivre ensemble et du dialogue interculturel. Ces jeunes auront la chance d’acquérir les connaissances et les compétences leur permettant d’agir concrètement dans leurs divers milieux pour promouvoir une société plus inclusive, solidaire et pacifique.

« Dans un contexte où Shawinigan accueille de plus en plus de personnes immigrantes, nous jugeons important de sensibiliser le plus de Shawiniganais possible, notamment les jeunes, pour faire en sorte que les années à venir soient empreintes d’ouverture. Nous sommes conscients que c’est en en mobilisant les jeunes que nous ferons en sorte que la génération de demain soit plus inclusive, explique la directrice du SANA, Marie-Claude Brûlé. Au gré des échanges, les jeunes Shawiniganais iront à la rencontre de l’autre. »

Lors de ces camps, les jeunes de la collectivité seront notamment invités à vivre différentes immersions et à aller à la rencontre de diverses cultures pour en apprendre plus sur leurs réalités et leurs défis.

Deux nouvelles ressources ont été embauchées au SANA de Shawinigan pour mettre sur pied ce projet. À noter que les détails entourant le camp de jour interculturel seront dévoilés plus tard. Les personnes intéressées sont invitées à surveiller les médias sociaux de l’organisme, de même que le site www.sanashawinigan.ca (section Sensibilisation). Il est néanmoins déjà possible de remplir un formulaire d’intérêt en ligne.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires