Des mesures fiscales qui profitent à Portes Milette

Des mesures fiscales qui profitent à Portes Milette

La coprésidente de Portes Milette, Sophie Milette, a servi de guide au député-ministre François-Philippe Champagne qui a fait le tour de l'usine de Saint-Boniface le 3 décembre dernier.

Crédit photo : (Photo L'Hebdo / Bernard Lepage)

Énoncé économique du ministre fédéral Bill Morneau

ÉCONOMIE. Désireux d’expliquer concrètement les retombées du dernier énoncé économique de son gouvernement, le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, s’est rendu le 3 décembre dernier visiter Portes Milette.

En compagnie de la coprésidente de l’entreprise, Sophie Milette, le député de Saint-Maurice – Champlain a eu droit à une visite guidée de l’usine au cours de laquelle il a pu discuter avec les travailleurs et voir de visu toutes les étapes de production.

Parmi les mesures annoncées le 21 novembre dernier par le ministre des Finances Bill Morneau qui profiteront à Portes Milette figure l’amortissement immédiat du coût total de la machinerie et du matériel servant à la fabrication. Avec ses équipements robotisés provenant du Danemark et de l’Italie, le fabricant de portes de Saint-Boniface pourra ainsi récupérer des sommes qu’il entend réaffecter ailleurs dans l’entreprise.

«Comme toutes les entreprises manufacturières, nous sommes victimes de la rareté de la main d’œuvre, explique Sophie Milette Présentement, on se concentre à optimiser à l’interne. On veut  mieux utiliser notre main-d’œuvre. Nous sommes en plein processus d’amélioration continue avec une firme externe. Nous voulons mieux nous organiser, mieux planifier. C’est sur quoi nous allons travailler en 2019.»

Comptant 160 employés, Portes Milette fabrique plus de 200 000 portes par année qui sont écoulées autant au Canada qu’aux États-Unis. L’entreprise de Saint-Boniface est par exemple le fournisseur du quincaillier Home Depot. «Nous avons aussi un partenaire d’affaires extraordinaire avec PBI Doors (Portes Berthier). Il nous attend et nous dit: ”Quand tu seras prêt à ouvrir la machine, on va ouvrir davantage avec toi aux États-Unis.” Nous sommes chanceux, c’est un heureux problème», confie Sophie Milette.

Dans son budget du printemps 2018, le gouvernement Trudeau avait également annoncé l’ajout de 800 millions de dollars de plus sur cinq ans au Fonds stratégique pour l’innovation. De ce montant, 100 millions$ sont consacrés au secteur forestier pour appuyer la transformation continuelle du secteur grâce à la commercialisation de processus novateurs et de produits issus des ressources forestières durables et considérables du Canada. Des mesures, estime le ministre François Philippe Champagne, qui profiteront à des entreprises en Mauricie.

Poster un Commentaire

avatar