Des produits qui font du chemin

Par Audrey Leblanc
Des produits qui font du chemin
Les Spiritueux Nomades. (Photo : (Photo courtoisie de Spiritueux Nomades))

Une nouvelle marque de spiritueux a fait son apparition sur les tablettes de la SAQ en mai dernier. Sous le nom Les Spiritueux Nomades, le projet est celui d’un quatuor trifluvien. À ce jour, un gin et un amaretto ont été mis en marché. Au courant de la prochaine année, un troisième produit sera lancé.

Le projet a été démarré en mars 2021 par Félix Pothier et David Poussard, tous deux issus du milieu de la restauration. « On avait en tête depuis un moment de se partir une entreprise dans le domaine agroalimentaire, raconte Félix. On a finalement penché pour les spiritueux. »

« Au départ, on voulait acquérir l’équipement, mais on s’est vite rendu compte que c’est très cher, poursuit ce dernier. C’est des millions de dollars à investir. On n’avait pas cet argent-là, alors on a fait autrement. Comme on n’a pas de distillerie, on fait affaire avec deux partenaires : un à Sorel et un à Cowansville. On fait distiller nos produits dans ces deux endroits. On les vend ensuite. »

Quatre mois après avoir lancé le projet et testé des recettes, Félix et David ont offert à Marc-Antoine Fournier-Langlois et Félix-Antoine Desbiens de se joindre à eux. « On se connaissait tous du secondaire. On était aux Estacades ensemble, mentionne Félix. On a fait chacun notre bout de chemin, mais on s’est découvert une passion commune pour les spiritueux. »

« Quand les gars nous ont présenté Nomades, ils venaient d’avoir les versions finales du gin et de l’amaretto, se souvient Marc-Antoine. Ils étaient rendus à faire la paperasse pour le démarrage de l’entreprise et entrer dans le marché. On est allé goûter aux produits et rencontrer les gars. On est tombé en amour avec les produits. »

À l’automne 2021, le quatuor a entrepris des démarches pour trouver le financement nécessaire à sa toute première production. Celle-ci a d’ailleurs eu lieu au début de l’année 2022. Puis, les produits sont finalement arrivés sur les tablettes au mois de mai dernier.  

« Jusqu’à présent, on a vraiment de bons commentaires sur nos produits, c’est très motivant, soutient Marc-Antoine. On a des points de vente de Gatineau jusqu’à Baie-Comeau. On a eu un bon départ. On est toujours, en moyenne, dans environ 80 succursales en même temps pour le gin et 60 à 65 pour l’amaretto. Les SAQ de Trois-Rivières nous encouragent beaucoup. On a un bon support de leur part. »

Bientôt du nouveau

Jusqu’à présent, deux produits ont été développés et mis en marché, mais les entrepreneurs ont plusieurs idées en tête. « On aimerait peut-être embarquer dans le marché des prêts-à-boire. On regarde ça. On a une bonne recette à faire avec l’amaretto dans cette formule. La seule chose, c’est que les délais sont plus longs dans les prêts-à-boire versus un produit standard. On parle d’un horizon de deux ans pour entrer dans le marché », explique Marc-Antoine. 

D’ici là, le quatuor aimerait développer et mettre en marché un autre spiritueux en 2023. « L’an dernier, on voulait bien se positionner. Maintenant, on est prêt à élargir la gamme. Quel genre de spiritueux ce sera? On n’est pas sûr encore. On regarde nos options », laisse tomber Marc-Antoine. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires