Des projets d’expansion pour Ramez Chaachouch

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Des projets d’expansion pour Ramez Chaachouch
Ramez Chaachouch a ouvert son restaurant Santé Taouk en 2017 au centre-ville de Shawinigan avant de le déménager à Shawinigan-Sud au début 2021. (Photo : L'Hebdo - Bernard Lepage)

AFFAIRES.  Victime au début du mois de novembre de deux vols en moins d’une semaine qui lui ont fait perdre plus de 30 000$ en argent et dommages, Ramez Chaachouch entend tout de même aller de l’avant avec son projet d’expansion visant à faire rayonner la bannière Santé Taouk en dehors de Shawinigan.

Le restaurateur d’origine libanaise basé sur la 105e avenue ouvrira tout d’abord au printemps 2023 sept comptoirs-lunch sur le site de Bicolline, à Saint-Mathieu-du-Parc. « Chaque kiosque aura de la nourriture différente. Il va y avoir de la bouffe libanaise, italienne, brésilienne, française, une crêperie, un comptoir à desserts », explique Ramez Chaachouch qui a appris à connaître les dirigeants du site de jeux médiévaux en offrant ses services de traiteur sur le site depuis déjà quelques années.

« Olivier (Renard) et Basia (Kornaga), c’est du monde parlable, des êtres humains. Pas juste des gens d’affaires qui courent en arrière des sous. Comme moi, ils bâtissent quelque chose pour le futur et sont en train de réaliser leurs rêves », poursuit-il en parlant des cofondateurs de Bicolline.

Les plans prévoient également la construction d’un restaurant haut de gamme de style médiéval d’une centaine de places qui serait opéré par l’équipe de Ramez Chaachouch. « Bicolline, ça fonctionne presque neuf mois par année. Le monde là-bas, c’est comme s’ils étaient en vacances. À la fin de la saison cet été, on a fait un grand souper et on a ébauché tous ces projets. »

Dès que tout sera mis en place à Saint-Mathieu-du-Parc et si le contexte économique le permet, le restaurateur s’attellera à ouvrir des Santé Taouk dans l’est du Québec. « J’ai ciblé pour le moment Trois-Rivières, Drummondville et Victoriaville », révèle Ramez Chaachouch qui a ouvert son premier établissement à  Shawinigan en 2017 en bâtissant graduellement une clientèle qui lui est demeurée fidèle.

Pour l’instant, il compte garder la main mise sur ces futurs établissements, mais ne ferme pas la porte à vendre des franchises s’il se sent en confiance avec les opérateurs. « Ce qui fait la réputation de Santé Taouk, c’est la qualité des aliments, leur fraîcheur, les quantités, le comptoir à salade. Je serai prêt à vendre des franchises, mais à la condition que les opérateurs gardent absolument le même concept que j’ai développé », explique Ramez Chaachouch qui avait initialement songé à nommer son restaurant Le Petit Liban avant d’opter pour l’idée de sa conjointe et partenaire, Claudia Sleiman.

Dépendamment de la vitesse à laquelle se déroulera son expansion, le Shawiniganais d’adoption n’exclut pas devoir aménager un nouveau local pour centraliser toute sa cuisine qui desservirait par la suite les restaurants. Ramez Chaachouch se félicite aujourd’hui de son déménagement de la Place du Marché, au centre-ville de Shawinigan, vers la 105e avenue, dans le secteur Shawinigan-Sud au début 2021 même s’il avait dû faire valoir ses droits en justice. « Ça n’a pas été une période facile, mais aujourd’hui, je considère que c’est un bon move au final », conclut le sympathique restaurateur.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires