Des  Reever pour Parcs Canada et la Sépaq  

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Des  Reever pour Parcs Canada et la Sépaq  
La directrice générale du parc national de la Mauricie, Geneviève Caron, en compagnie des trois fondateurs de THERON: Michael Jomphe, Bastien Theron et Philippe Lafontaine. (Photo : courtoisie - THERON)

ÉLECTRIFICATION.  Le fabricant de VTT électrique THERON vient de franchir une nouvelle étape dans sa quête de reconnaissance alors que Parcs Canada et la Sépaq (Société des établissements de plein air du Québec) vienne chacun de s’équiper d’un Reever. 

L’entreprise incubée au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan (CEADS) souhaite que ces deux clients institutionnels prestigieux lui ouvrent les portes vers des commandes plus importantes dans l’avenir.

« Les véhicules seront testés dans la prochaine année au parc national de la Mauricie et au parc national des Grands-Jardins dans Charlevoix. Nous aurons un suivi sur la validation de ces véhicules dans leur milieu réel. Nous avons également une entente pour développer et tester les prochains produits et accessoires comme les remorques électrifiées motopropulsées », explique Philippe Lafontaine, chef designer et marketing chez THERON.  

Avec deux unités, la Ville de Shawinigan fait partie aussi des nouveaux clients de même que Sylvain Juteau, de Roulez Électrique à Trois-Rivières, qui a ajouté un Reever à sa flotte.  Près d’une centaine de précommandes a  été enregistrée jusqu’ici alors que le rythme de production est d’environ  trois véhicules par mois.

« On ne vise pas pour le moment d’aller plus vite à tout prix. On tient à faire les choses dans les règles de l’art et à assurer un suivi avec nos premiers clients. Cette pratique gonfle d’avantage la récolte de DATA pour nos conceptions futures et permet d’apporter les ajustements finaux. Le but étant d’offrir des véhicules fiable et sans reproche destinés à la commercialisation officielle pour la fin de l’année 2022 », souligne l’un des trois fondateurs de l’entreprise.

Les derniers mois par exemple ont permis à THERON de tester ses VTT en conditions hivernales. « Cela a répondu à nos attentes, c’est-à-dire que comme tous les véhicules électriques, on peut s’attendre à une perte d’autonomie de 30% mais que cette réduction s’atténue à mesure que la batterie réchauffe. On a aussi constaté que nos Reever partaient sans difficulté même en période de grand froid », poursuit Philippe Lafontaine.

D’ici la fin du printemps, THERON prévoit lancer son modèle quatre roues motrices ainsi qu’une version de luxe Black Edition. Disponible au coût de 16 900$ l’unité, le Reever deux roues motrices possède une autonomie de 180 kilomètres, obtenir une recharge complète en trois heures, et afficher une vitesse de pointe de 120 km/h.

Alors que les commandes s’accumulent, l’entreprise a dû agrandir ses espaces de travail et ultimement, son expansion passera inévitablement par un déménagement à l’extérieur du CEADS reconnait Philippe Lafontaine. « On regarde toujours pour demeurer à Shawinigan »,  conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires