Grandes-Piles perd un joueur important

Par superadmin

FINANCES. La municipalité de Grandes-Piles se prépare à devoir encaisser la perte de 300 000$ en revenus. C’est que l’entreprise Horizon Environnement qui œuvre dans le traitement et le confinement de sols contaminés quittera la ville d’ici quatre ans.

Véritable vache à lait pour la petite municipalité rurale, Horizon Environnement est établie sur la route 155 depuis ses débuts en 1995. Récemment, l’entreprise s’est vue forcée de déménager puisque l’espace d’enfouissement de son site viendra à saturation d’ici deux à quatre ans.

Bien qu’Horizon Environnement ait eu un intérêt pour un terrain voisin de son emplacement actuel, les discussions avec le propriétaire (Produits forestier Résolu), n’ont pas été concluantes. C’est la municipalité de Mascouche qui héritera des retombées financières de l’entreprise qui emploie une dizaine de personnes.

«On a effectivement fait des démarches pour acquérir une partie de la propriété qui se trouve sur le terrain adjacent au nôtre. C’était une intention réfléchie et naturelle pour nous de rester en Mauricie. Par contre, Produits forestier Résolu se disait non prêt à vendre lors de notre approche», résume Guy Fortin, directeur général d’Horizon Environnement.

Devant cet état de fait, la direction soutient avoir opté pour le plan B. «C’est clair que d’ici deux à quatre ans tout au plus nos 30 hectares de terrain seront saturés.» Toutefois, M. Fortin ajoute que la portion des opérations qui se concentre sur le traitement des sols pourrait se poursuivre pendant un moment sur le site actuel.

Une hausse de taxes à prévoir

Selon Daniel Petit, maire de Grandes-Piles, il va sans dire que le retrait des 300 000$ en taxes obtenus par l’entreprise creuse un fossé de taille sur un budget municipal d’un peu plus d’un million.

«Ça fait un an qu’on le sait environ. Oui, c’est un dur coup, mais on doit continuer. On va miser sur les constructions et le tourisme pour compenser la perte», affirme le maire.

«On vit un peu la même situation que Shawinigan qui a vu ses usines fermer. On n’est pas dupe, on n’attend plus après les grandes entreprises non plus. Ce sera difficile, mais on n’a pas le choix», poursuit M. Petit.

Il souligne du même souffle qu’une augmentation des taxes pour les contribuables est vraisemblablement à prévoir. «C’est dommage, mais c’est probablement ce qui va arriver. Quand de gros revenus comme ça quittent, on doit trouver l’argent ailleurs…», résume le premier magistrat.

Selon lui, la municipalité devra se concentrer sur d’autres joyaux pour tirer son épingle du jeu, à savoir la marina et les nombreux gîtes qui la composent.

Horizon Environnement emploie une dizaine de personnes, de ce nombre seulement trois ont confirmé leur migration vers Mascouche. Les discussions se poursuivent avec les autres employés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires