Gravir les montagnes d’Islande pour Diabète Québec

Par superadmin
Gravir les montagnes d’Islande pour Diabète Québec
Marie-Claude Hardy prendra part au défi «Entre volcans et glaciers» en septembre prochain.

DÉFI. La Shawiniganaise Marie-Claude Hardy, atteinte de Diabète, s’est lancé un défi de taille. Elle prendra part à une aventure de trekking en Islande afin d’amasser des fonds pour la recherche sur la maladie en septembre prochain en compagnie de quinze autres participants,.

Seul visage de la Mauricie au sein du groupe, Marie-Claude Hardy vivra l’expérience du voyage «Entre volcans et glaciers» : un itinéraire de 12 jours en Islande, dont huit jours en randonnée.

Il s’agit d’une activité modérée qui exige, bien sûr, une bonne forme physique, mais qui demeure accessible à un grand nombre de randonneurs s’ils sont bien préparés.

Mme Hardy explique avoir pris la décision de se joindre à l’aventure en octobre dernier, par défi et pour souligner d’une certaine façon son 40e anniversaire. Elle figure ainsi parmi les quatre seules personnes du groupe de randonneurs à évoluer avec la maladie.

Évidemment, le choix de la dame repose aussi sur la foi en la recherche médicale. Vivant avec un diabète de type 1 depuis l’âge de quatre ans, la Shawiniganaise sait ce que représente les impacts du diagnostic au jour le jour.

Une discipline de fer

«Ça change une vie. Principalement, le diabète affecte trois pans, soit l’alimentation, la médication, mais aussi l’activité physique. Ces trois facettes sont inter reliées et lorsqu’on joue avec l’une, cela a une incidence sur les autres: ça débalance le tout», résume Mme Hardy.

«En 36 ans, j’ai vu évoluer la médecine, cela facilite la vie des gens aux prises avec la maladie. Dans mon jeune temps, il n’y avait pas de pompe à insuline!» Cet outil a d’ailleurs pu faire diminuer son nombre d’injections de 30 à 3. Aussi, la femme dit avoir vu la différence avant et après l’arrivée du fameux glucomètre qui permet de calculer plus précisément le taux de sucre du patient.

Si le quotidien de Marie-Claude Hardy a été encadré très tôt dans sa vie, elle soutient avoir développé une organisation qui rend le tout vivable. «Je ne dis pas que j’accepte ma condition, mais je m’y adapte plutôt bien. Je n’ai pas l’impression d’être malade, le diabète fait partie de moi», souligne la mère de famille.

Heureusement, elle précise que ses deux enfants de 8 et 12 ans ont été épargnés du diagnostic. «Je touche encore du bois. J’ai appris à être alerte et à surveiller certains signes précurseurs», soutient celle qui tente toutefois de vivre une vie normale.

Consciente du défi sportif important demandé par le trek, Mme Hardy affirme vouloir savourer chaque seconde. «On sera seul, mais ensemble! Je vais là-bas pour réfléchir et goûter chaque pas, mais aussi pour faire des rencontres et revenir la tête haute!», résume-t-elle.

Quel message souhaite-t-elle livrer aux petites Marie-Claude de ce monde qui vivent avec le diabète? «Je veux leur dire que tout est possible, qu’il importe seulement d’adopter de saines habitudes de vie finalement!»

Pour informations sur le voyage, rendez-vous au: http://www.diabete.qc.ca/fr/actualites/evenements/voyage/entre-volcans-et-glaciers

5 à 7 de financement au Broadway Pub

La population est invitée à collaborer au voyage de Mme Hardy en se rendant au 5 à 7 du Broadway Pub le 30 juillet prochain. Des billets sont en vente au coût de 15$ et une partie de la somme ira directement à la recherche, une autre au financement du voyage.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires