Groupe Vincent ouvre une école de conduite

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Groupe Vincent ouvre une école de conduite
Steve Bastien, instructeur certifié de l'École Évo, et Benjamin Roy, directeur général du Groupe Vincent. (Photo : courtoisie Groupe Vincent)

AFFAIRES.  Le marché des écoles de conduite en Mauricie, essentiellement partagé entre Tecnic et Vision, accueille depuis le début du mois d’août un troisième joueur alors que le Groupe Vincent vient d’ouvrir EVO dans l’objectif d’imposer sa marque dans le milieu.

La nouvelle école de conduite a été aménagée dans la partie arrière de la concession Mazda, sur le boulevard Royal à Shawinigan. « C’est la première fois que Mazda Canada autorise l’ouverture d’un autre commerce dans une de ses concessions », souligne fièrement Maxime Vincent qui parle d’un projet pilote qui pourrait faire des petits dans l’avenir.

Le président du Groupe Vincent a eu l’idée de l’école en suivant lui-même ces derniers mois une formation pour piloter une moto avec l’instructeur Steve Bastien qui est désormais responsable d’EVO. « Je trouvais qu’il y avait un lien naturel entre une concession automobile et une école de conduite. C’est aussi l’occasion de nous approcher d’une nouvelle clientèle », indique celui qui détient les marques Mazda, Hyundai, Honda et Chrysler sur le marché de Shawinigan.

Le contexte se prêtait aussi bien à entrer dans ce marché depuis que la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) en a repris le contrôle au début de l’année 2022. Depuis 2010, c’était l’Association Québécoise des Transports (AQTr) qui était responsable d’agréer les écoles de conduite.

« C’était le statu quo, il n’y avait pas d’avancement depuis ce temps », déplore Steve Bastien qui œuvre dans le milieu depuis maintenant 37 ans. Il se réjouit de voir la SAAQ reprendre la main puisque les écoles agréées n’ont plus désormais à passer par des intermédiaires pour obtenir des autorisations ou des réponses. « Auparavant, il arrivait qu’on enseigne aux apprentis conducteurs une nouvelle loi que les policiers appliquaient déjà depuis des mois. »

EVO entend se différencier de la concurrence en utilisant des véhicules dotés des technologies les plus récentes. La première voiture de l’école est d’ailleurs une Hyundai Kona électrique. « On va offrir quelque chose de plus jeune, de plus dynamique, de plus entraînant », promet Maxime Vincent qui entend bien sûr se servir de sa nouvelle entreprise pour l’intégrer dans des offres croisées auprès de la clientèle de ses quatre concessions.

En Mauricie, on retrouve environ une quinzaine d’écoles de conduite, essentiellement détenues par Tecnic et Vision. En plus des automobiles de classe 5, EVO offrira des cours de Spyder, de motos et de cyclomoteurs. Ces derniers types de véhicules font désormais partie du portefeuille du Groupe Vincent depuis qu’il a ouvert plus tôt cet été avec l’homme d’affaires Marc Ménard la concession MVM Motosport, tout juste à côté de Mazda sur le boulevard Royal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires