Interdit aux ours

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix

Comme plusieurs dans la région, Denis Gauthier, de la Ferme apicole Mékinac, est envahit par les ours noirs qui sortent de la forêt à la recherche de nourriture. Astucieux, il a trouvé un moyen pour éloigner ces bêtes, qui mangent son miel et détruisent ses ruches.

«On change les choses comme on peut», lance Denis Gauthier, qui a rassemblé toutes ses ruches à l’intérieur d’un périmètre clôturé. Sur ses terres de Saint-Tite, de Hérouxville et de Sainte-Thècle, il a perdu pas moins de 15 ruches en quelques semaines seulement. «Je suis passé de 175 à 160 ruches. Je les ai donc toutes déménagées sur ma terre à Hérouxville et j’ai installé une clôture électrique puissante», explique-t-il.

Sur une note humoristique, Denis Gauthier a également posé un grand panneau Interdit aux ours, juste devant l’entrée de son terrain.

Jusqu’à maintenant, son installation tient le coup devant ces pauvres bêtes affamées.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires