Josée St-Pierre, plus d’une décennie de passion

Par superadmin
Josée St-Pierre, plus d’une décennie de passion

ENGAGEMENT. Josée St-Pierre est arrivée dans l’univers du Festival Western un peu par hasard. Lorsqu’elle a entamé son travail du côté du camping des écuries, elle ne se doutait pas qu’elle défilerait à cheval à titre de présidente de l’événement 11 ans plus tard.

Josée St-Pierre a débuté son deuxième mandat pour le Festival Western de Saint-Tite, un rôle qu’elle affectionne. «J’ai toujours été bien impliquée dans ma communauté comme au hockey mineur, par exemple et j’ai débuté au festival au camping de écuries, il y a 11 ans», raconte la femme qui travaille pour le Centre fiscal.

Accomplissant un bon travail et dénouant divers problèmes, l’organisation souhaite la voir intégrer le comité organisateur du défilé. Plus tard, on lui a offert la présidence de l’événement. «Je n’aurais pas pensé ça, mais c’est venu naturellement. J’ai la chance d’avoir un employeur conciliant et des bénévoles engagés», précise Mme St-Pierre.

«Je pense que les gens aiment mon approche. Je suis beaucoup sur le terrain et je rencontre chaque groupe de bénévoles pour me présenter, mais aussi histoire d’entendre leur avis et de connaître leurs commentaires», poursuit la femme.

Ses bons coups? «Je suis particulièrement fière d’avoir redonné une place de choix à la danse au sein du festival. On avait reçu des plaintes du public et on est revenu l’an passé avec une programmation plus grande en danse et le retour de Passion Danse!»

De même, Josée St-Pierre se réjouit du partenariat avec la Monnaie royale canadienne pour la création d’une monnaie spéciale: des pièces de 5$ à l’effigie du Festival Western. «Les pièces sont disponibles en quantité limitée à la Boutique du festival: on y retrouve le logo du festival d’un côté et de l’autre, un fer à cheval et une botte.»

Une présidente qui surmontera sa peur

La présidente incarne bien la thématique de cette 48e année: Le Festival, Je l’ai dans la peau. «C’est sûr qu’il faut l’avoir dans la peau pour travailler autant! Je suis aussi persuadée que chacun des 650 bénévoles et festivaliers l’ont aussi dans la peau, tous à leur manière.»

Cette année, Josée St-Pierre réalisera d’ailleurs un défi de taille qui démontre son attachement à l’événement: elle montera à cheval et paradera lors du grand défilé du dimanche 13 septembre sur le coup de 13h.

Rien de particulier, dites-vous? «C’est quelque chose de gros pour moi, car j’ai peur des chevaux. Par contre, je veux passer par-dessus ça et je travaille en vue du défilé depuis déjà quatre mois avec ma coach Jacynthe Brunelle. Kioma, ma monture est un cheval plutôt calme, mais moi je serai probablement nerveuse», explique Mme St-Pierre dans un mélange d’enthousiasme et d’appréhension.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires