La biodiversité de la rivière Saint-Maurice ne serait pas menacée

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

ENVIRONNEMENT. Avec le balisage de la rivière Saint-Maurice entre Grand-Mère et La Tuque et la voie navigable offerte à la population, est-ce qu’il peut exister un risque pour la biodiversité du plan d’eau? TC Media s’est intéressé à cette question en discutant avec le directeur général de Bassin versant Saint-Maurice (BVSM), Mathieu Gingras.

La mission BVSM est de mettre en œuvre, dans une perspective de développement durable, la gestion intégrée de l’eau du bassin de la rivière Saint-Maurice.

En collaboration avec la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, le BVSM réalisera le projet Encadrement des usagers et mise en valeur de la rivière Saint-Maurice, qui permettra notamment de sensibiliser les usages de la rivière sur la protection des milieux humides et sensibles, par exemple le trou à la barbotte, une frayère à la hauteur de St-Roch-de-Mékinac.

Une douzaine de panneaux éducatifs et une centaine d’affiches de signalisation seront installés pour souligner aux gens la proximité d’une frayère à poisson, d’un nichoir, ou la présence d’un milieu humide. En plus des panneaux, une page Web explicative sera mise en ligne, en plus de 500 guides distribués aux plaisanciers.

«Les pancartes seront visibles à partir de la rivière, explique Mathieu Gingras. Par un pictogramme, les gens pourront savoir qu’il existe un milieu sensible à proximité et ainsi, être plus prudents et réduire leur vitesse. Par contre, le chenal du balisage se concentre dans les parties les plus profondes de la rivière, alors les milieux sensibles sont contournés. Aussi, ce n’est pas une rivière que l’on peut naviguer à fond de train. Il s’agit de préoccupations mineures, mais nous voulons être proactifs avec cette sensibilisation.»

Le directeur général ne se dit pas préoccupé pour la précarité de la biodiversité de la rivière en lien avec les bateaux sur la rivière. «La navigation n’est pas en explosion. L’enjeu est plutôt au niveau humain: comment les usagers peuvent-ils partager le territoire sans nuire à la biodiversité? L’aménagement des bandes riveraines est plus dangereux pour la biodiversité de la rivière que la navigation. Le développement le long des rives peut avoir un impact beaucoup plus important. Mais les acteurs régionaux sont conscients que ce développement doit être encadré.»

Espèces reliées à la rivière Saint-Maurice Poissons

-Doré jaune

-Brochet

-Barbotte

-Achigan

-Perchaude

Oiseaux

-Bernache

-Canard noir

-Garot œil noir

-Grand harle

-Huard

-Grand héron

-Pic

-Grive

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires