La reconversion dans l’œil du nouveau directeur

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
La reconversion dans l’œil du nouveau directeur
Le directeur du Service de sécurité incendie de Shawinigan, Patrick Lalonde. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN.  Natif de la Montérégie, le nouveau directeur du Service de sécurité incendie de Shawinigan depuis le 25 mai 2021, Patrick Lalonde n’a pas choisi Shawinigan, c’est plutôt Shawinigan qui l’a choisi.

M. Lalonde a été nommé directeur par intérim le 25 mai 2021, et il a obtenu sa permanence à titre de directeur pour succéder à François Lelièvre au début de l’année 2022.

L’homme de 47 ans a d’abord été mandaté par la Ville afin d’assister l’ancien directeur Lelièvre à l’automne 2020 afin de revoir la structure organisationnelle. « Je suis consultant en gestion incendie, c’est ce que je faisais à mon compte depuis 2004, et à temps plein depuis 2015. J’ai beaucoup travaillé avec les services d’incendie et avec les MRC afin d’optimiser les ressources humaines, financières, matérielles et technologiques. »

Finalement, M. Lelièvre avait annoncé sa retraite en avril dernier, avant de rejoindre le service de Trois-Rivières. « Comme François quittait, et que j’étais déjà dans le dossier de restructuration, on m’a demandé si je voulais un intérim à titre de directeur. Finalement, en septembre dernier, la Ville m’a approché pour devenir le directeur avant d’afficher le poste. Je m’y plaisais, j’aimais la ville, j’aimais le monde, et j’aimais l’équipe de pompiers. Il y a un an quand je suis arrivé pour aider M. Lelièvre, ce n’était pas prévu comme ça. Si on m’avait dit ça il y a un an, je ne l’aurais pas cru », exprime M. Lalonde.

Lorsqu’il est arrivé à Shawinigan, Patrick Lalonde a réalisé un audit complet du service incendie afin de savoir ce qui était fait dans les bonnes pratiques, ce que le service devait améliorer et ce qui était critique à entreprendre. « J’ai présenté tout ça au conseil municipal l’été dernier et à la direction générale pour présenter ma lecture de la situation, et les priorités. Ces priorités ont été entérinées, et c’est le mandat que j’ai reçu. »

Pour le directeur, la reconversion du service ne se fera pas en un claquement de doigts. « On entreprend un virage santé et sécurité au travail avec nos pompiers. C’est clair pour moi que c’est un mandat d’au moins cinq ans pour redresser les choses. Le côté intervention à Shawinigan se passe très bien. Le niveau de mobilisation des pompiers est aussi très élevé, et c’est clairement en raison de la mobilisation autour du syndicat. Ils sont dévoués, et ils veulent que le service progresse. C’est d’ailleurs ce qui m’a séduit. D’un autre côté, des améliorations doivent être faites au niveau de la prévention des incendies et des sinistres comme des inondations ou des glissements de terrain. On doit accentuer les formations et les perfectionnements à l’intérieur du service. »

Avec le départ de nombreux cadres pour le service de Trois-Rivières, la relève n’était plus présente au sein du service de Shawinigan. « On s’est retrouvé avec un groupe de jeunes pompiers, et des officiers assez jeunes aussi. On a tout avantage à développer les gens à l’interne pour être capable de se construire un service de gens qui viennent de Shawinigan et qui ont le goût de s’impliquer à Shawinigan. »

Si le directeur se donne d’abord une période de 5 ans pour reconvertir le service, il se voit très bien prendre sa retraite ici. 

Le Service de prévention des incendies en chiffres

-4 lieutenants (dont un poste vacant)

-9 pompiers temporaires

-20 pompiers permanents

-4 capitaines

-4 chefs (dont un poste vacant)

-1 chef à la prévention

-1 lieutenant à la prévention

-1 chef formation santé et sécurité au travail (poste vacant)

-1 directeur

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires