L’amélanche, un petit fruit sucré et santé

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Les aliments aux propriétés antioxydantes ont la cote ces dernières années auprès des consommateurs plus avisés en terme de santé. Et en même temps, les Québécois sont de plus en plus curieux, ouverts aux découvertes lorsqu’il s’agit de leur alimentation.

La Ferme Éthier de Saint-Étienne-des-Grès croit avoir réussi à répondre à ces deux nouvelles tendances avec son verger d’amélanchiers. Sur leur exploitation dans le 4e rang, Sylvain Éthier et Gaétane Beaumier ont planté en 2005 tout près de 1200 amélanchiers, ce qui en fait la plus importante du genre en Mauricie.

Cet arbre, qui pousse à l’état sauvage au Québec, produit de petits fruits semblables aux bleuets. «C’est même un peu plus sucré», précise Gaétane Beaumier qui transforme sa production d’amélanches en tartinade et en tarte.

Au Québec, les vergers d’amélanchiers sont surtout concentrés dans la région du lac Saint-Jean. Et lorsqu’on apprend que ce petit fruit s’appelle saskatoon berry dans la langue de Shakespeare, on déduit rapidement qu’il se retrouve en abondance dans l’Ouest canadien. «Là-bas, l’amélanche est un fruit aussi connu que peut l’être le bleuet chez nous», explique Sylvain Éthier dont les cultivars proviennent justement de la Saskatchewan.

Pour le moment, la production de la Ferme Éthier demeure modeste car les plants arrivent seulement à maturité au bout de huit ans. Leur verger qui occupe un peu moins d’un hectare pourra donc produire dans le meilleur des mondes environ 10 000 kg d’amélanches durant la belle saison. De quoi garnir quelques tartes au dessert et rôties au déjeuner.

En fait pour le moment, les pires ennemis de Sylvain Éthier et sa conjointe sont munis d’ailes et de becs. Les jaseurs des cèdres et les merles d’Amérique tout particulièrement raffolent des amélanches et peuvent en quelques jours faire table rase du verger. C’est ce qui est arrivé cet été en 2009 alors que pour la première fois, la production s’annonçait bonne. C’était sans compter sur l’appétit vorace de milliers d’oiseaux qui survolaient le 4e rang de Saint-Étienne-des-Grès. «L’an prochain, on va recouvrir le verger d’un filet. Pour faire une production commerciale, c’est indispensable», notent les propriétaires de la ferme.

En attendant que leur production soit plus substantielle, 2010 devrait être la bonne année cette fois, Sylvain et Gaétane s’approvisionnent auprès de producteurs du lac Saint-Jean pour préparer leur confiture et autres desserts. Ceux-ci sont disponibles directement à la ferme mais également servis à l’Écocafé de la station touristique Le Baluchon à Saint-Paulin. Sylvain Ethier et Gaétane Beaumier ont aménagé un sentier de patinage de 3 km en forêt ouvert au public. Les produits maisons confectionnés avec les petits fruits de la ferme sont évidemment disponibles sur place. La Ferme Ethier est située au 490, 4e rang à Saint-Étienne-des-Grès. Info: 819 376-8062 ou www.fermeethier.com .

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires