L’année des récompenses pour Feu Orion

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
L’année des récompenses pour Feu Orion
Patrick Chandonnet (Photo : L'Hebdo - Bernard Lepage)

SHAWINIGAN.  Sans aucun doute, l’année 2022 est florissante pour l’entreprise shawiniganaise Feu Orion. Après avoir remporté le prix du public à Sherbrooke lors de la Fête des nations, Feu Orion a décroché le Jupiter de bronze cet été lors de la présentation de l’événement international des Grands feux Loto-Québec de la Ronde à Montréal. Il s’agissait de la toute première fois que Shawinigan représentait le Canada lors de cette prestigieuse compétition.

Au cours de l’été, Feu Orion s’est aussi déplacé aux quatre coins du Québec lors de différents événements afin d’émerveiller les festivaliers avec des feux d’artifice spectaculaires. Seulement pour la soirée du 19 août, Feu Orion présentait 9 feux au Québec.

Quelles sont les retombées pour l’entreprise avec ces deux prix, dont celui très prestigieux à la Ronde? « Ce sont d’importantes retombées pour nous. C’est un gros ajout à notre palmarès et ça peut nous ouvrir des portes afin d’être admis dans des grosses compétitions internationales comme c’est une compétition qui est reconnue dans le monde », exprime Patrick Chandonnet, président de Feu Orion.

M. Chandonnet affirme qu’il existe des compétitions mondiales où il veut participer depuis 10 ans, mais que l’entreprise n’est pas retenue par les organisateurs. « Avec ces prix, ça va sûrement débloquer des portes », ajoute-t-il.

Le président, par sa nature conservatrice, ne visait pas nécessairement la troisième place lors es Grands feux. « Le plus important pour moi c’est que le monde aime le spectacle, que le monde tripe sur notre feu, et que nos artificiers aient du fun à monter le show, et si on finit dans le top 3, c’est une prime de plus! »

Le président avait mis de côté les compétitions à l’extérieur du Canada cette année pour mettre tous ses efforts sur les Grands feux Loto-Québec de la Ronde. Qui plus est, la logistique demeure toujours compliquée en raison de la Covid pour le déplacement à l’extérieur avec des pièces pyrotechniques. « La particularité au Canada c’est que nous ne pouvons pas fabriquer nos propres pièces. C’est seulement des pièces autorisées, on ne peut pas faire ce qu’on veut. Le Canada est l’une des places les plus strictes dans le monde pour les feux d’artifice. »

Rappelons que les Shawiniganais pourront apprécier deux feux d’artifice différents prochainement. Un premier le 3 septembre prochain dans le cadre de la Classique internationale de canots de la Mauricie, et un autre le 8 octobre prochain à la marina de Grand-Mère afin de souligner le 20e anniversaire de la fusion de la Ville de Shawinigan.

« C’est toujours une fierté de présenter un feu dans notre ville. C’est toujours plus beau et on en met toujours un peu plus comme c’est notre ville! », exprime M. Chandonnet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires