Le Centre Roland-Bertrand pleure Carolle Dupont

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Le Centre Roland-Bertrand pleure Carolle Dupont
Carolle Dupont. (Photo : (Courtoisie Centre Roland-Bertrand))

COEUR.  Visage de la banque de dépannage alimentaire du Centre Roland-Bertrand et de la campagne du Panier de Noël depuis plus de vingt-cinq ans, Carolle Dupont est décédée le 25 septembre dernier à l’âge de 51 ans. 

Sa disparition laisse un grand vide au sein de la famille du Centre Roland-Bertrand où elle avait fait ses premiers pas en 1994. « Carolle, c’est quelqu’un qui a toujours mis les gens de l’avant. Elle priorisait les besoins des autres avant les siens. C’est ce qui la rendait heureuse dans la vie », témoigne sa collègue et grande amie, Marie-Hélène Trudel.

Décrit par le directeur général Frédéric Trudelle comme « un monument pour le Centre Roland-Bertrand », Carolle Dupont ne portait aucun jugement sur la clientèle qui fréquentait la banque alimentaire. « C’est quelqu’un qui était toujours en mode solution. Elle cherchait la façon dont on pourrait aider davantage ces gens. Et elle était aussi comme ça avec sa famille, ses amis et ses collègues », poursuit Marie-Hélène Trudel qui avait organisé une campagne de sociofinancement pour lui venir en aide en février dernier.

Preuve de l’estime que lui témoignait ses amis, cette souscription avait permis d’amasser plus de 7000$ alors que l’objectif était de 5000$ au départ. « Quand je lui ai offert de partir ça, elle a hésité, car elle était orgueilleuse de sa vie privée, mais elle a finalement accepté », ajoute son amie.  Pendant sa maladie, Carolle Dupont s’est mariée avec son conjoint Sylvain Racine.

« Elle a toujours gardé espoir de se rétablir. Cela a été comme ça tout le long de son combat. Dans sa tête, elle allait revenir travailler au centre. Elle a gardé cet espoir jusqu’à la fin », raconte avec émotion Marie-Hélène Trudel.

Sur la page Facebook du Centre Roland-Bertrand, l’annonce de sa disparition a suscité une avalanche de commentaires louant son dévouement. La publication se lisait comme suit: Depuis 1994, elle faisait partie de la famille du Centre Roland-Bertrand. Vous l’avez connue surtout via Partage et la Campagne du Panier de Noël. Femme de coeur, elle mettait toujours de l’avant sa famille, ses amis, ses collègues, nos partenaires et surtout nos gens dans le besoin. Elle aura mené son dernier combat pendant 15 mois, avec force de caractère. Elle crée un grand vide… Il est rare quelqu’un qui fait toute sa vie dans le communautaire, par vocation! Merci Carolle Dupont pour toutes ces années de don de soi.

L’Hebdo souhaite ses plus sincères condoléances à sa famille et ses amis du Centre Roland-Bertrand.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sylvain RACINE
Sylvain RACINE
7 mois

Merci de tous coeur pour cette belle homage ,ce qui d écrit dans cette article est un minimum de ce quelle étais femme d un courage exemplaire juste pour me soutenir moi et tous les autre et de toujours m endurer dans tous ,tous le long de notre parcour commun .je vais toujours t aimer mon Amour …ton chum et mari « Sylvain Racine « ❤❤❤

Jean francois Jubinville
Jean francois Jubinville
7 mois

mes sympaties j’ai connue madame dupont quand jetais je travaillais au hamac
mes prieres vous accompagnes

Linda jourdain
Linda jourdain
7 mois

Mes sympathies, des fleurs comme Carolle , c est ce qui y a de plus beau sur la terre…