Le Groupe tactique débarque à Shawinigan

Par superadmin

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Jacques Daoust, accompagné de ses acolytes est venu mettre en branle ce matin le Groupe tactique d’intervention économique qui permettra de cibler des projets structurants qui serviront de moteurs pour la relance économique de la ville de Shawinigan.

«Il y a deux mandats dans ce que l’on fait aujourd’hui. Le premier est de répondre aux besoins exprimés par M. le maire et il y aussi le remplacement de la locomotive économique que vous venez de perdre. Nous essaierons de la remplacer avec des moyens bien différents», précise d’entrée de jeu, M. Daoust.

Le responsable du groupe sera Luc Seguin. «Ce que nous allons faire dans un premier, vous savez, dans le monde de l’investissement, nous avons à notre disposition une série d’outils. Nous fonctionnons beaucoup à faire de l’identification et nous voulons le faire et le partager avec les gens de la région», explique ce dernier.

Il y aura également un groupe qui travaillera sur le marché international pour offrir des opportunités. L’équipe devra être multidisciplinaire. «Il faut qu’il y ait des gens locaux qui seront mis à contribution», mentionne le ministre Daoust.

Pour l’instant, le projet en est encore à l’analyse des forces de la région. «Nous savons que le domaine forestier est un domaine fort, mais nous ne voulons pas nécessairement aller dans ce sens. Nous devons vraiment explorer toutes les entreprises et toutes les opportunités. Il y a tout un secteur dans la moyenne entreprise qui n’est pas encore dans le radar et c’est ce domaine que nous devons viser», stipule M. Seguin.

Lorsque les projets seront identifiés et qu’ils seront porteurs, les instances gouvernementales précisent que l’argent ne sera pas un obstacle. Évidemment, le dernier mot pour les projets sera laissé à Investissement Québec. Jacques Daoust affirme que le rôle de Shawinigan sera de dire quels projets sont porteurs. «Je ne vois pas comment l’argent serait un problème. Il faut porter nos forces. Nous avons des projets déjà en marche que l’on peut regarder. Le Groupe tactique promet également d’être flexible.»

Ce modèle sera en place pour une première fois à Shawinigan. «Ce que l’on fait, c’est de se mettre les moyens pour essayer de corriger les situations du genre. Au niveau des résultats, il n’y a personne qui connaît la région mieux que les gens d’ici. On peut avoir de l’imagination pour développer d’autres projets. On peut diversifier l’économie», termine le ministre de l’Économie.

Le maire de Shawinigan commentera la rencontre lors d’un point de presse à 15 h 30.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires