Le Mémorial transformé en champ de maïs?

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Le Mémorial transformé en champ de maïs?
Long de plus de 6 500 verges, le Club de golf Le Mémorial «se distingue par ses départs surélevés, la qualité de ses verts et son design remarquable qui vous promet des panoramas saisissants.», peut-on lire sur le site web du club. (Photo : L'Hebdo - Bernard Lepage)

AFFAIRES.  À peine quatre ans après avoir été acquis par Annie Gilbert, le Club de golf Le Mémorial est de nouveau sur le marché et cette fois-ci, il semble bien que ce soient des tracteurs plutôt que des karts qui fouleront prochainement les allées.  

Depuis le mois de juillet, l’agence Sutton affiche le club de golf de Shawinigan-Sud au prix de 1 595 000$, avant TVQ et TPS, mais sans les équipements et machineries nécessaires à opérer un club de golf. Avec son conjoint André Auclair, Annie Gilbert en avait fait l’acquisition à l’automne 2018 de la famille Buisson qui l’avait construit en 1964.

Rejoint par L’Hebdo, le courtier David Couture confirme que le site suscite beaucoup d’intérêt, surtout pour son potentiel agricole. « Une personne nous a approchés pour conserver sa vocation originale, mais tous les autres, c’est pour l’exploiter comme terre agricole. Si quelqu’un veut garder le club, les vendeurs ne sont pas contre ça, mais on va vendre au plus offrant », souligne-t-il.

Actuellement, selon les informations obtenues par L’Hebdo, Le Mémorial ne compterait plus qu’une quarantaine de membres en règle. « Dans l’état des choses présentement, c’est un club qui n’est pas rentable et c’est pour ça que la grande majorité des acheteurs intéressés demande de l’information pour les terres », poursuit David Couture.

Selon l’agent, au prix demandé de 1,6 million$, le club house et le garage sont quasiment donnés. « Construire ça aujourd’hui, ça coûterait environ 8 millions de dollars. » David Couture, dont la spécialité est la vente de terre agricole, souligne que pour prix demandé, un agriculteur aurait une terre de 40 acres à Saint-Hyacinthe alors qu’il en aura 250 acres à Shawinigan.

« Le prix du marché en Mauricie, c’est environ 8 000 à 10 000$ l’acre contre 40 000$ en Montérégie. C’est vraiment une aubaine comme terre cultivable et un bon placement pour le futur », poursuit-il. Quant à l’utilisation d’herbicide pour l’entretien du club de golf, il n’y voit aucun problème puisque l’agriculture conventionnelle requiert elle-même l’emploi de pesticides.

Lorsqu’il avait été mis sur le marché en 2018, la famille Buisson demandait 1,5 million$, mais le couple Gilbert-Auclair aurait conclu la transaction en dessous du prix demandé. À l’époque, Annie Gilbert avait exclu en faire un développement immobilier comme on en voit de plus en plus avec les clubs de golf vendus ailleurs au Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires