Le mobilier est entre les mains du Centre Roland-Bertrand

Le mobilier est entre les mains du Centre Roland-Bertrand

La députée de Laviolette - Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

Crédit photo : (Photo tirée de Facebook)

DONS. Les meubles de l’ex-députée Julie Boulet, dans son bureau de comté dans le secteur Grand-Mère, sont maintenant entre les mains du Centre Roland-Bertrand.

La députée de Laviolette–St-Maurice, Marie-Louise Tardif, a annoncé que le mobilier, auparavant entreposés au Parc de l’Île Melville, a été remis ce mardi à l’organisme de charité venant en aide aux personnes démunies du grand Shawinigan.

Mme Tardif tient à préciser que dès son élection, ces meubles désuets étaient destinés à aider  un organisme communautaire de sa région «Il y a quelques semaines, mon équipe et moi avons informé l’Assemblée nationale de la fermeture du bureau à Grand-Mère. Pour éviter des frais supplémentaires de loyer et d’entreposage, les meubles ont été remisés gratuitement, pour quelques semaines seulement, au Parc de l’Île Melville. Comme en cette période de l’année les organismes communautaires sont débordés, il était difficile pour les bénévoles du centre Roland Bertrand de venir les chercher plus tôt. Aujourd’hui, ils ont finalement été remis à l’organisme», a déclaré Marie-Louise Tardif.

Rappelons que toute cette affaire découle d’une plainte déposée par le Parti libéral du Québec à l’encontre de la députée de Laviolette – Saint-Maurice qui a entraîné l’ouverture d’une enquête de la part du Commissaire à l’éthique et à la déontologie de l’Assemblée nationale.

Poster un Commentaire

avatar