Le NPD parle de relance économique

Par superadmin
Le NPD parle de relance économique
Jean-Yves Tremblay

ÉLECTIONS. Le candidat néodémocrate du comté de Saint-Maurice – Champlain Jean-Yves Tremblay a profité de son arrêt à la microbrasserie À la Fût de Saint-Tite mardi pour réitérer l’importance qu’il accorde à la relance économique de la région. Son plan d’action comprend notamment un appui aux petites et moyennes entreprises, de même qu’un appui à l’industrie forestière.

M.Tremblay en a profité pour souligner que le Plan d’action régional d’emploi Québec en Mauricie prévoit que les nouveaux emplois ne représentent que 10,3% des postes offerts en Mauricie pour la période 2012-2016. L’embauche se fait à 89,7% pour combler des départs à la retraite.

«La grande entreprise a poursuivi son déclin au cours des dernières années dans la région. Mais cette même région a un long historique d’innovation derrière elle. Le Laboratoire des technologies de l’énergie d’Hydro-Québec et le Centre de recherche en technologies de l’environnement, entre autres, nous permettent de garder le rythme», a souligné M. Tremblay.

On le voit avec l’arrivée de Nemaska, le marché de l’énergie verte dans le monde atteindra 3000 milliards$ en 2020 et la région a un rôle important à jouer pour nous éloigner de l’économie du pétrole, a poursuivi le politicien.

Une charge fiscale réduite de 11% à 9%

Nous avons des forces non-négligeables dans notre circonscription. On retrouve des PME performantes à Saint-Narcisse et Saint-Stanislas, une industrie agro-alimentaire très réussie dans le secteur des Chenaux et Mékinac, ainsi qu’une industrie forestière bien établie dans le Haut-Saint-Maurice. Pour favoriser la création d’emploi, le NPD s’est engagé à réduire la charge fiscale des PME de 11 à 9%.

Dans le secteur forestier, Thomas Mulcair s’est engagé à investir dans les installations de fabrication de produits forestiers pour accroître la compétitivité du secteur et à appuyer la recherche et le développement de nouveaux produits, de méthodes de fabrication et de nouveaux biomatériaux en bois.

Il entend également diversifier le secteur forestier, promouvoir les produits canadiens du bois de qualité et créer au moins 2500 emplois dans les communautés forestières, rappelle Jean-Yves Tremblay.

Crédit d’impôt de 5000$ aux microbrasseries

Dans le domaine agroalimentaire par exemple, le NPD s’engage à accorder un crédit d’impôt de 5000$ par année pour assurer le développement des micro-brasseries.

D’autre part, M. Tremblay entend prendre une part active avec ses collègues du caucus régional au Partenariat économique Mauricie et Bécancour, une initiative du professeur Frédéric Laurin de l’UQTR.

«Au-delà des frontières des villes, c’est toute une région qui doit agir ensemble pour la création d’emplois. Quand une entreprise s’installe dans la région, c’est toute la région qui en profite, car sa main d’œuvre n’est pas concentrée dans une ville, les fournisseurs et autres partenaires non plus», a conclu M. Tremblay.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires