Le patrimoine bâti de Shawinigan révélé

Par Antoine Tremblay

En 2010, la Corporation culturelle de Shawinigan a procédé à l’inventaire du patrimoine bâti de la Ville de Shawinigan. C’est ainsi que la firme Patri-Arch de Québec, spécialisée dans ce domaine, a réalisé 177 fiches ciblant les joyaux architecturaux de la municipalité.

Cet inventaire est fait à partir de critères préétablis. Par la suite, le bâtiment obtient une cote de valeur. «À Shawinigan, nous avons décidé de garder les bâtiments qui avaient une très grande valeur patrimoniale. La liste n’est pas exhaustive, précise l’agente de développement culturel VVAP (Villes et villages d’art et de patrimoine) à la Corporation, Violaine Héon. Certains bâtiments ont peut-être été oubliés pour des questions de budget, mais c’est un outil pouvant être mis à jour», ajoute-t-elle.

L’inventaire est composé de 177 fiches de bâtiments. Un bâtiment qui y apparait n’est pas nécessairement cité légalement. «C’est un outil permettant de connaitre les valeurs. Par la suite, nous pourrons procéder à des études et en venir à proposer un cadre légal», précise Mme Héon. Ça nous permettra de cibler les priorités et de s’attarder aux bâtiments.»

L’inventaire touche tous les bâtiments résidentiels, commerciaux, institutionnels ou industriels. On y retrouve entre autres l’église Notre-Dame de la présentation, le pont de Grand-Mère, la maison de la culture Francis Brisson, le quartier de la rue des érables, Espace Shawinigan et les centrales hydro-électriques. L’architecture de Shawinigan est fortement influencée par l’ère industrielle.

À savoir ce que Shawinigan fera de cet inventaire, quelques idées sont en l’air. «On ne veut pas que l’inventaire tombe dans l’oubli. On veut développer des outils dans cette alternative et les faire connaitre à la population», ajoute Violaine Héon. Un lancement grand public aura par ailleurs lieu dans les prochains mois.

Pour l’agente de développement, les questions patrimoniales sont d’actualité à Shawinigan. De plus, il servira de base à l’établissement de la politique patrimoniale de Shawinigan prévue pour l’automne.

«Le patrimoine est un gros dossier. Tout n’est pas à conserver, mais cet inventaire permettra de toucher beaucoup de gens. Il y a un travail de sensibilisation à faire. Il faut que les gens s’approprient leur patrimoine et en connaissent mieux les avantages», termine Violaine Héon.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires