Le propriétaire de la Vallée Rocanigan réplique

Par superadmin

Après avoir été la source de plaintes de citoyens du secteur mécontents des activités estivales proposées à compter de vendredi à la Vallée Rocanigan, le propriétaire de l’endroit indique que le dossier est à suivre.

À LIRE AUSSI: Les activités estivales de la Vallée Rocanigan mal reçues

«Je ne sais pas quoi dire, j’ai tous les permis qu’il faut. Si l’inspecteur qui est passé mardi me dit que je dois modifier des choses, j’agirai en conséquence», déclare Yvan Gélinas, le propriétaire de la Vallée Rocanigan au bout du fil.

Révision de dossier en cours

Après la prise de parole de résidents préoccupés par les nouvelles activités annoncées comme le volley-ball, la location de yourte et le camping, M. Gélinas explique avoir reçu la visite d’un inspecteur. Selon lui, il y aura révision de son dossier à la demande des citoyens. «Pour l’instant, je pense détenir tous les permis nécessaires pour mes activités qui sont sur l’observation et le plein air, j’en possède huit en tout. Pour ce qui est de la question du camping, c’est une fausse information!», se défend-il.

«Je ne propose rien de tel aux visiteurs, si des gens veulent camper à proximité c’est leur affaire, mais je n’ai rien avancé concernant du camping.» Concernant les yourtes (des tentes traditionnelles conçues avec une ossature démontable en bois recouvert de feutre), le propriétaire dit posséder ce type d’habitation. «On attend cependant la révision du dossier pour savoir ce qui en est», ajoute M. Gélinas, prudent. Il mentionne devoir être fixé d’ici vendredi, date officielle de l’ouverte de ses nouvelles activités.

«Rien de dérangeant»

«Non, je n’ai pas de craintes sur le cours des choses, je suis confiant. Je veux tout faire en bonne et due forme», répète-t-il. Bien qu’il y ait eu un épisode semblable de bisbille entourant le règlement de zonage à la Vallée de Rocanigan en 2005, épisode duquel les citoyens avaient réussi à faire entendre leur point de vue, Yvan Gélinas dit l’affaire close.

«Je ne regarde pas vers le passé, mais vers l’avenir. Nos activités vont bien, on a beaucoup de visiteurs de l’étranger, dont plusieurs Européens. Je reçois que des commentaires positifs et c’est du positif que je veux apporter à la Ville. On veut proposer une offre plaisante aux gens et créer un achalandage pour les commerçants du coin. On ne propose pas d’activités dérangeantes», plaide Yvan Gélinas.

Du côté du comité d’urbanisme de la Ville, on dit être sur le cas et tenir les citoyens au courant le plus tôt possible de la décision rendue.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires